29% des salariés ont déjà travaillé le dimanche

29% des salariés ont déjà travaillé le dimanche

Si la part des Français qui exercent une activité dominicale a augmenté depuis une trentaine d'années, toutes les professions ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi, plus de 80% des salariés qui assurent la sécurité des personnes et des biens sont mobilisées le dimanche.

Aujourd'hui, c'est lundi. Un jour de déprime après un week-end reposant. Enfin pas pour tous les salariés. En effet, en 2011, 29% d'entre eux ont travaillé de manière habituelle ou occasionnelle le dimanche, indique le ministère du Travail. En tout, ce sont donc 6,5 millions de salariés qui exercent leur activité ce jour de la semaine, dont 3 millions de manière habituelle. Un chiffre en constante progression depuis les années 90. Mais depuis 2002, c'est le travail dominical habituel qui a le plus progressé. "Travailler le dimanche va presque toujours de pair avec le travail du samedi, et souvent avec des horaires tardifs ou variables d'une semaine à l'autre", souligne le ministère du Travail.

Les employés plus nombreux que les ouvriers 
Face au travail dominical, certaines fonctions et métiers sont plus souvent d'astreinte que d'autres. C'est le cas des cadres, des professions intermédiaires et des employés (1/3) contre seulement 19% des ouvriers. En revanche, pour les employés exerçant dans les activités de production de services, travailler le dimanche est plus habituel que pour les cadres où cette pratique demeure occasionnelle.  

Sans surprise, les professions qui assurent la sécurité des personnes et des biens exercent le plus le dimanche (82%). "Ce sont surtout les gendarmes, les pompiers et les surveillants de l'administration pénitentiaire (respectivement 57%, 64% et 75%)", détaille le ministère. Les professions médicales sont également d'astreinte ce jour-là : 60% des salariés de domaine d'activités sont concernés. Un chiffre similaire dans le secteur de la restauration alors que "les cafés-hôtels-restaurants sont le plus souvent ouverts le dimanche", indique le ministère. La "continuité de la vie sociale" contraint également les employés à se rendre sur leur lieu de travail le dimanche. Il est même habituel pour 75% des hôtesses de l'air et stewards par exemple.

Les jeunes et les femmes d'abord !
Dans 95% des cas, ceux qui travaillent habituellement le dimanche travaillent également le samedi. Autre contrainte liée au travail dominical : les horaires tardifs. Que ce soit habituellement ou occasionnellement, exercer le dimanche s'accompagne de contraintes horaires fortes et pour certains en alternance (2X8, 3X8).

"De façon générale, le principal déterminant du travail dominical tient au métier, à la fonction ou au secteur d'activité", mais "à poste identique", ce sont les jeunes et les femmes qui sont les plus touchés. Quand c'est habituel, 24% des salariés ont moins de 30 ans et 56% sont des femmes. Comme souvent, la précarité n'est pas la chose la mieux partagée au monde... 

le 30/10/2012

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies