4 Français sur 5 prêts à déménager pour trouver un emploi

4 français sur 5 seraient prêts à déménager pour un poste attractif, et bon nombre d'entre eux seraient même prêts à s'installer dans un autre pays ou continent afin d'accéder au poste désiré, selon la dernière enquête de Kelly Services, un des leaders du recrutement et des solutions de ressources humaines.

86% de la génération 18-29 ans sont prêts à partir à l'étranger pour un poste attractif, ils ne sont que 75% parmi la génération 30-49 ans et 66% parmi celle des baby-boomers (50-65 ans). Les hommes sont aussi plus enclins à déménager que les femmes.
Au total, 80% des répondants disent qu'ils sont prêts à déménager pour un poste attractif, tandis que 20% ne le sont pas. Parmi eux, 46% sont prêts à se déplacer au sein du pays et 33 % à déménager dans un autre pays ou continent.

Des déménagements lointains mais pas définitifs
La destination la plus prisée par les globe-trotters français en recherche d'emploi est l'Europe, citée par 36% des répondants, suivie par l'Amérique du Nord (24%), l'Asie-Pacifique (8%), l'Afrique (7%), l'Amérique du Sud (5%), et le Moyen-Orient (5%). Pour 81% des sondés, la volonté de partir travailler à l'étranger est plus conduite par un désir d'"expérience" que par une réelle volonté de s'établir définitivement hors de son pays d'origine. En effet, 59% se disent prêts à y rester trois ans maximum.
Le 1er facteur largement cité comme frein à la mobilité géographique est " la famille et les amis" cité par 61% des répondants, suivi par les barrières linguistiques (18 %), le coût du déménagement (14%), et les différences culturelles (3 %)
"De nombreuses compétences qui étaient autrefois spécifiques à une région ou un pays sont maintenant en mesure d'être déplacées dans des régions variées du globe. La mobilité professionnelle devient donc importante pour le développement de carrière. Dans les secteurs à croissance rapide tels que l'ingénierie, les sciences, la finance et la santé, il existe une demande mondiale qui peut représenter de réelles opportunités de carrière pour ceux qui veulent voyager" indique Marc Riou, Directeur Général de Kelly Services.

Le travail "non conventionnel" de plus en plus présent
L'enquête révèle aussi que 20% des personnes travaillent en France selon des modalités dites "non conventionnelles", comme le fait d'avoir des horaires décalés, des durées de travail au-delà de la durée habituelle, un cumul d'emplois, le fait de travailler loin de chez soi ou avec des déplacements et voyages professionnels très fréquents. Ce n'est pas toujours par choix.
La durée de travail est la plus citée (29%), suivie par le fait de cumuler plusieurs emplois (27 %), travailler selon des horaires inhabituels (19 %), vivre loin de chez soi (12 %), et voyager de manière excessive (7 %). 58 % de ceux qui travaillent selon des modalités "non conventionnelles" pensent qu'ils ne continueront à le faire que pendant un an. Près d'un sur cinq (19 %) se dit toutefois prêt à supporter ces conditions "indéfiniment".

le 18/03/2011

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Les dernières offres d'emploi

Comptable H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Lille - 59

CDD

il y a 6 heures

Collaborateur d'Agence H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Lille - 59

CDI

il y a 6 heures

Automaticien H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Lille - 59

CDI

21/04/2017

Technicien Informatique H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Arras - 62

CDD

21/04/2017

Manager de Proximité H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Évreux - 27

CDI

21/04/2017

Découvrir la page Kelly Services

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies