5 signes que vous faites un burn-out

5 signes que vous faites un burn-out

Plus le burn-out est décelé tôt, plus il est facile de le combattre. Encore faut-il en connaître les signes avant-coureurs.

De 1,5 à 3 millions d’employés seraient en état de burn-out. Le plus souvent, ce sont les personnes ultra-investies dans leur travail qui en sont victimes. Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement souhaite le requalifier comme maladie professionnelle. Encore faut-il que le législateur définisse précisément ce que recouvre le burn-out. En attendant, voici comment en reconnaître les premiers symptômes.

Fatigue extrême

La fatigue est le premier signe d’un burn-out. Les personnes touchées ont beau dormir, elles se réveillent le lendemain fatiguées sans comprendre pourquoi. Le réveil est de plus en plus difficile, jusqu’à ne plus réussir à se lever pour aller travailler. Parfois, cela peut-être des troubles du sommeil : le travail empêche de dormir. Pour pallier la fatigue, certains salariés prennent des substances psychoactives.

Sentiment de détresse

Le burn-out agit sur le moral des salariés. L’épuisement professionnel touche particulièrement les actifs les plus impliqués dans leur travail. Le sentiment de passer d’un état d’activité extrême à la fatigue actuelle est d’autant plus difficile à gérer. Cela déstabilise encore un peu plus les victimes d’un burn-out. Le salarié peut dans un premier temps chercher à travailler plus pour rester productif. Mais ça n’aura que pour effet de renforcer encore un peu plus son épuisement professionnel.

Désengagement progressif au travail

Les salariés en état d’épuisement professionnel ne sont plus impliqués dans leur travail. Pire, ils peuvent se mettre à dénigrer leur entreprise, bâclent leur mission. C’est à ce moment-là que les entreprises auraient tout intérêt à agir. En essayant de comprendre les causes de cette attitude plutôt que de critiquer le salarié, les organisations pourraient éviter qu’il ne s’enfonce dans cet état.

La perte de plaisir

Le burn-out est un mélange de facteurs professionnels et personnels mais le plus souvent, c’est l’organisation du travail qui en est la cause. Un changement de rythme et/ou de tâches peuvent le favoriser ainsi que la monotonie ou encore une faible reconnaissance de sa hiérarchie... Le désengagement au travail s’accompagne également d’un désengagement vis-à-vis des autres, un renfermement voire un comportement solitaire.

Fatigue psychique

L’épuisement professionnel se traduit également par des troubles squelettiques, des douleurs aux articulations, des troubles du comportement alimentaire, des infections répétées, des palpitations, etc. Le corps est en alerte, il faut l’écouter…

le 27/05/2015

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies