Analyse sur les causes du chômage

Après le débat sur les chiffres réels du chômage, une autre question se pose : les causes réelles du chômage en France. Eléments de réponses avec une analyse du Conseil de l'Orientation pour l'Emploi (COE).

Le très sérieux Conseil de l'Orientation pour l'Emploi a tenu une réunion le 14 février dernier sur les causes du chômage. L'objectif de cette analyse macroéconomique est de faire un diagnostic neutre sur les origines du chômage français et de dégager des stratégies dans un esprit consensuel. Et les conclusions du COE ne sont pas flatteuses pour le service public de l'emploi. En effet, après avoir écarté les hypothèses conjoncturelles (le ralentissement de la croissance, le progrès technique, l'évolution démographique et même les délocalisations) en raison de leur faible impact sur l'évolution de l'emploi à long terme, le COE s'est penché sur les origines du chômage structurel en France.

> Le service public de l'emploi montré du doigt

Première cause identifiée : l'accompagnement des chômeurs et le manque d'efficacité du service public de l'emploi (Anpe et Assedic). Le COE note que dans les systèmes où le suivi des chômeurs est individualisé et où l'indemnisation est plus généreuse, le retour à l'emploi est facilité. Et souvent plus rapide. Un argument de plus pour ceux qui vantent les mérites du système suédois. Autre cause avancée par le COE, le coût du travail. Les allègements de charges sociales sur les bas salaires auraient un impact positif sur les créations d'emplois même si ces mesures restent "difficiles à évaluer". Enfin, le déséquilibre des services de transport et de logement selon les régions aboutirait à une "ségrégation territoriale" qui rend plus difficile l'accès à l'emploi.

le 16/02/2007

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies