Apside : 90 recrutements prévus en 2009

Apside : 90 recrutements prévus en 2009

Depuis 32 ans le groupe Apside, partenaire des grands comptes français et européens sur des projets, suit un développement cohérent en misant sur l'accompagnement de carrière de ses collaborateurs. Cette SSII indépendante emploie aujourd'hui plus de 1000 personnes et continue d'investir dans la relation de confiance avec ses futures recrues. Tony Le Ray, responsable ressources humaines dans le grand Ouest, nous en dit plus sur la politique de recrutement d'Apside.

Combien de personnes travaillent chez Apside ?

Apside emploi actuellement 1040 collaborateurs et nous prévoyons de dépasser les 1130 personnes d'ici la fin de l'année 2009. Nous sommes positionnés sur les métiers de l'ingénierie en systèmes d'informations (secteur tertiaire : banque, assurance...) et industrielle (secteur : automobile, transport, défense, avioniques...).

Quelles sont vos différentes implantations en France ?

Nous sommes présents à Paris et en Ile-de-France où nous réalisons 60% de notre activité. En régions, nos agences sont implantées à Lille, Brest, Rennes, Nantes, Tours, Orléans, Bordeaux, Toulouse, Aix-en-Provence, Sophia-Antipolis et Lyon. Chaque entité se développe localement avec des orientations métiers en fonction du marché. Nous sommes sur les grandes métropoles pour des raisons commerciales de proximité avec les grands comptes, mais également d'un point de vue social afin de préserver la stabilité et la pérennité d'emploi de nos salariés.

Vous envisagez de recruter combien de personnes en 2009 ?

Environ 90 recrutements sont prévus en 2009 partout en France. Nous embauchons essentiellement des profils expérimentés de formation ingénieur ou universitaire, mais nous recherchons également des techniciens expérimentés dans les métiers de l'ingénierie.

Il y a presque un an Apside a supprimé la période d'essai pour les nouveaux embauchés, quelle leçon vous tirez de cette expérience ?

La réflexion sur la période d'essai consistait à faciliter la transition professionnelle de nos futures recrues. L'expérimentation sur nos entités de Tours et Toulouse a été probante et encourageante. En 2009 ce dispositif devrait d'ailleurs être encore plus apprécié compte-tenu du contexte. Aujourd'hui, quitter une société pour une autre fait un peu plus peur même si on souhaite changer. Ne pas avoir de période d'essai diminue le risque pour les candidats, 2009 devrait donc confirmer l'attrait de ce dispositif pour nos futurs collaborateurs.

La suppression de la période d'essai va donc être étendue aux autres agences ?

Nous sommes en train de comptabiliser les retours sur ce dispositif. Le bilan quantitatif et qualitatif est déjà très bon puisque le taux d'intégration de nouvelles recrues sans période d'essai frôle les 80%. Ce dispositif est donc très bien perçu par les candidats à l'embauche, cela installe une relation de confiance dans les deux sens et conditionne la suite de notre collaboration. L'objectif est donc très clairement de l'étendre partout, mais nous allons continuer à le tester dans un contexte économique différent.

Cela veut dire que malgré la crise vous continuez de vous développer et d'embaucher ?

Exactement, notre première préoccupation c'est de continuer d'avancer comme nous le faisons depuis plus de 30 ans tout en restant mesuré et cohérent. Nous ne sommes pas dans une optique de recrutement massif qui pousse aujourd'hui d'autres SSII à réduire leur masse salariale. Nous sommes prudents par nature, c'est notre état d'esprit, et nous continuons d'investir dans tous les domaines qui nous paraissent pertinents et utiles dans l'intérêt individuel et collectif d'Apside.

C'est en phase avec les valeurs d'épanouissement et la relation de confiance que vous entretenez avec vos collaborateurs ?

Pour nous c'est très clairement le "nerf de la guerre". La pérennité dans nos engagements c'est avant tout le plein emploi de nos effectifs. C'est pourquoi nous privilégions les collaborateurs en fin de projets, ou éventuellement en inter-contrats, plutôt que de continuer à recruter. Ce n'est forcément la logique de tout le monde. Ce qui compte pour nous c'est aussi de proposer à nos collaborateurs des projets qui leur correspondent, qui leur procurent satisfaction et épanouissement dans une logique de gestion de carrière.

La période d'intégration des nouveaux collaborateurs est aussi très importante chez Apside ?

Nous sommes particulièrement attentifs à l'intégration des nouvelles recrues pendant les premiers mois. Bien recruter c'est important, bien intégrer également. Le parcours d'intégration démarre dès la signature du contrat jusqu'au bilan des 3 mois. Et bien évidemment nous sommes plus attentifs aux jeunes diplômés (15% de nos recrutements) qui sont moins préparés au monde de l'entreprise.

D'une manière générale, nous encourageons et accompagnons nos collaborateurs à s'impliquer sur différents sujets comme par exemple Christophe Jollivet qui a lancé le Tours JUG (le rendez-vous mensuel des utilisateurs Java). Cette manifestation a fait des émules partout dans d'autres régions.

Vous êtes un peu à contre-courant dans le domaine des SSII ?

Notre métier c'est l'ingénierie, le fait d'avoir une stratégie de diversification dans nos métiers nous permet de compenser certains aléas et de passer sans trop de difficultés les périodes difficiles. Nous sommes dans une logique de long terme avec nos clients, mais surtout avec nos collaborateurs. Finalement notre métier est assez simple : un collaborateur qui se sent bien dans son poste au sein de notre société, cela se ressent forcément sur la qualité de travail fourni et la satisfaction du client.

le 18/02/2009

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies