Chiffres décevants pour le CNE

Les résultats de la première enquête officielle sur les incidences du CNE sur le marché de l'emploi, commandée par le ministère de l'Emploi, sont décevants.

La première étude menée sur le CNE par le ministère de l'Emploi et l'Acoss (Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale) a été finalisée début juin. Les statistiques n'ont toujours pas été officiellement publiées mais le journal (i)Les Echos(/i) a révélé les premiers chiffres. Il ressort que 70% des recrutements signés en CNE auraient été signés en CDD ou en CDI en l'absence de ce nouveau contrat et que 20% proviennent d'anticipations d'embauches. Au final, le CNE n'a créé que 44 000 postes sur les 440 000 signés entre août 2005 et fin mars 2006. Seuls 340 000 emplois existent encore à la même date. Cela signifie que 30% des contrats ont d'ores et déjà été rompus. Dans 45% des cas, c'est le salarié qui est à l'origine de cette rupture, alors que 38% des initiatives proviennent des employeurs. Les décisions communes de rupture concernent 17% des situations. Ces chiffres sont beaucoup plus pessimistes que les premières estimations qui avaient été données par le gouvernement.

le 14/06/2006

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies