Ce que disent les chiffres du chômage

Ce que disent les chiffres du chômage

Au cours du troisième trimestre 2014, près d’un million de demandeurs d’emploi ont repris un travail, selon les données Pôle Emploi. Un recul du taux de chômage fragile, jugent toutefois les économistes.

En Europe, le taux de chômage a atteint en janvier son plus bas niveau depuis avril 2012, à 11,3%. En France, au 3ème trimestre 2014, le nombre de chômeurs de catégorie A reculait de 0,5%. Pourtant, partout le mot d’ordre reste la prudence. Dans la zone euro, le taux de chômage est toujours supérieur de 4 points qu’au début de la crise en 2008, et en France seul le chômage de la catégorie A recule. Toutes catégories confondues, le chômage a en effet augmenté de 0,3% sur un mois alors que le nombre de chômeurs des catégories B et C, ceux exerçant une activité réduite, a progressé de 2,3%.

> "Plus on reste au chômage, plus il est difficile d'en sortir"

Autre tendance : les chômeurs restent de plus en plus longtemps au chômage. En janvier, cette durée se prolongeait de deux semaines, à 542 jours ou une année et demie. Ainsi toutes catégories confondues, ceux qui ont bénéficié de la baisse sont les chômeurs de moins d’un an. Autant de données qui laissent à penser que le marché de l’emploi est un marché toujours plus "segmenté, où les emplois stables et les emplois instables forment deux mondes séparés, les emplois instables constituant une ‘trappe’ pour ceux qui les occupent", selon Claude Picart dans une étude de l’Insee.

Qui profite de la baisse du chômage de janvier ?

Fermé, le marché de l’emploi l’est aussi pour les jeunes diplômés et les seniors qui cherchent soit à y entrer soit y rester. Alors que le chômage des jeunes a reculé de 1,4%, sa plus forte diminution depuis plus d’un an, celui des plus de 50 ans a augmenté de 0,1% en janvier mais de 9,6% en un an. Les premiers sont les plus touchés par les emplois précaires, les seconds par le chômage de longue durée.

> 10 chiffres clés sur le monde du travail

Autre facteur qui entre aussi en jeu face au chômage la géographie. Ainsi, au cours du 3ème trimestre 2014, 3 régions ont présenté une reprise d’emplois particulièrement importante : Ile-de-France, Rhône-Alpes et PACA suivis par la Bretagne, le Nord-Pas-de-Calais et les Pays-de-la-Loire. Des régions traditionnellement plus créatrices d'emplois et où le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A ou B est également plus élevé.

CarteFrancecreationemplois_opt

le 02/03/2015

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies