Ce que nous apprennent les chiffres du chômage

Ce que nous apprennent les chiffres du chômage

En seulement trois jours, le taux de chômage est passé par différents stades, de «plus haut historique» à «baisse surprise» avant que sa décrue soit finalement annoncée pour fin 2015. Que faut-il comprendre ?

Le 1er juin, le journal Libération titrait Nouvelle forte hausse du chômage en avril , le 3, Le Figaro annonçait, lui, que Le taux de chômage a baissé à 10% au premier trimestre. Alors baisse ou baisse pas le chômage ?

Deux données se sont en fait succédé sans que l’on parle exactement de la même chose. La première fait état du nombre d’inscrits à Pôle Emploi fin avril qui, selon l’opérateur, a augmenté de 26 200 nouveaux chômeurs, pour atteindre le triste record de 3,53 millions demandeurs d’emploi en catégorie A. Toutes catégories confondues, ce sont 5,34 millions de personnes qui cherchent du travail dans le pays, soit une hausse de 7,1 % en un an.

De l’autre côté, l’Insee a annoncé un léger recul du chômage en France métropolitaine à 10%, après avoir atteint en 2014 son plus haut niveau depuis fin 1997… L’Institut mesure son taux à partir d’une enquête effectuée auprès de 110 000 personnes. Seul son taux est d'ailleurs reconnu au niveau international. Est-ce suffisant pour parler d’une baisse effective du chômage ? Pas vraiment puisque selon l’Insee, dans la même période, «parmi les personnes inactives au sens du BIT, 1,5 million souhaitent un emploi sans être comptées comme chômeurs au sens du BIT : elles constituent le halo autour du chômage. Leur nombre augmente de 71 000 sur le trimestre. Il s’agit notamment de personnes souhaitant travailler, disponibles rapidement, mais qui n’ont pas recherché activement d’emploi». 

> T'es une fille et t'as pas d'emploi ? Non mais halo quoi !

Reste une dernière donnée qui pourrait redonner un peu d’espoir : celle de l’OCDE. L'Organisation de coopération et de développement économiques a en effet annoncé, mercredi 3 juin, que le taux de chômage en France devrait entamer une «légère» décrue durant la seconde moitié de 2015, après un pic en milieu d'année. Ainsi, selon l’OCDE le chômage reculerait à 10,1% en fin d’année après une hausse à 10,2% pour atteindre 10% fin 2016…

> Retrouvez tous nos décryptages du marché de l'emploi en France

le 04/06/2015 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies