Chômage : légère hausse pour le mois de juin

Chômage : légère hausse pour le mois de juin

Malgré une apparente tendance à la baisse depuis janvier 2016, le taux de chômage connait une nouvelle hausse en juin, selon un communiqué de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES).

Déjà en hausse en mai 2016, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a de nouveau augmenté en juin. Il s'établit désormais à 3,53 millions de personnes en métropole (+0.2%). Si l'on englobe l'Outre-mer, la hausse est de 0.1%, pour 3.78 millions de demandeurs d'emploi. "Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C est de 5 434 600 fin juin 2016. Ce nombre diminue sur trois mois de 0,4% (soit - 19 500 personnes), progresse de 0,1% sur un mois (+ 6 300 personnes) et de 0,9% sur un an (+ 48 100 personnes)", affirme la DARES. Néanmoins, le taux de chômage reste en baisse sur l'année entière (- 0.7%). Il faut remonter à 2008 pour constater une baisse du chômage sur plus de deux trimestres consécutifs.

Forte hausse chez les moins de 25 ans

Cette hausse du chômage semble particulièrement toucher les jeunes de moins de 25 ans, avec 4 000 demandeurs d'emploi supplémentaires pour le seul mois de juin. Le bilan demeure toutefois positif, avec une baisse de 4.2% sur un an (soit 30 000 jeunes), comme l'indique la ministre du Travail Myriam El Khomri : "les actions ciblées sur les plus fragiles se traduisent par une diminution de 40.500 du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée depuis le début de l’année, ce qui traduit une amélioration incontestable de la situation de l’emploi". Par ailleurs, elle affirme que "la mobilisation du Gouvernement dans la lutte contre le chômage va donc s’amplifier pour que la baisse soit encore plus forte et rapide au second semestre".

> Loi Travail : quelles aides pour les jeunes chercheurs d'emploi ?

L'intérim se porte bien

L'emploi intérimaire quant à lui poursuit sa progression, avec une augmentation de 5.6% ces 6 derniers mois, ce qui fait écho à la hausse observée en 2015 (+ 4.4%). Considéré comme un indicateur avancé du marché de l'emploi (6 à 12 mois d'avance), cette augmentation est à mettre en rapprochement avec les prévisions de la hausse du PIB français (0.6% au premier semestre 2016 selon le FMI) et les chiffres record en termes de création d'emploi.

  • Transports : +12,3 %.
  • Services : +10,3 %.
  • BTP : +5,2 %.
  • Industrie ; +4,9 %.

L'augmentation de l'emploi intérimaire doit toutefois être prise avec du recul. Si l'ensemble des secteurs traditionnels de l'intérim ont bénéficié de cette hausse, excepté le secteur marchand, l'intérim ne concerne que 3% des emplois. De plus, l'effet "Euro 2016" qui a permis la création de nombreux postes saisonniers, est désormais terminé.

Les effets du plan "500 000 formations"

Annoncé en janvier 2016 par François Hollande, le plan " 500 000 formations " a pour objectif de permettre à 500 000 chômeurs de catégorie A, B et C d'accéder à la formation (catégorie D). Ainsi, en juin, ce sont 90 000 demandeurs d'emploi qui ont rejoint la catégorie D, contre moitié moins avant l'entrée en vigueur de ce plan. Au final, la catégorie D regroupe désormais un nombre record de 300 000 personnes, soit une hausse importante de + 11,3% sur le premier trimestre 2016 (et +3.2 % sur le mois de juin).

> Lancement du plan 500 000 formations pour les demandeurs d'emploi

le 27/07/2016

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies