Comment les Français envisagent de travailler en 2035

Comment les Français envisagent de travailler en 2035

Robotisation, durée légale du travail, télétravail… Dans un sondage réalisé par l’institut Harris Interactive pour le journal 20 minutes, les Français donnent leur vision de l’emploi d’ici 20 ans.

La « robolution » du travail

Majoritairement (65%), les Français n’envisagent pas que les robots prennent à terme leur place au travail. En tout cas, ils se doutent qu’ils ne travailleront plus que quelques heures par semaine, les robots faisant la majorité des tâches. Un point de vue à nuancer. Dans une étude, le cabinet Roland Berger estime que 42% des emplois en France sont automatisables et que 3 millions d’emplois risquent d’être détruits, ceux risquant d’être le moins touchés par la « robolution du travail » étant ceux qui exercent un métier créatif

Plusieurs métiers dans une carrière

Pour 93% des Français interrogés par Harris Interactive, leur carrière professionnelle sera constituée de plusieurs métiers. Une tendance de fond : les individus nés en 1940 ont connu en moyenne 2,7 emplois à l’âge de 40 ans contre 4,1 au même âge pour ceux nés dans les années 1960.  Pour autant, la mobilité professionnelle concerne principalement les jeunes et les jeunes diplômés, une population notamment plus à même de changer de lieu d’habitation ou de secteurs d’activité en vue d’une réorientation professionnelle. Pour autant, dans certains secteurs, on continue d’occuper un emploi à vie.

Une population de «slasheurs»

Autre idée qui ressort du sondage : 81% des Français imaginent que «de plus en plus de personnes seront « slasheuses », c’est-à-dire qu’elles auront plusieurs emplois en même temps ». Un point de vue nuancé par Stéphane Auray, professeur d’économie à l’Ecole de la statistique et de l’analyse de l’information (Ensai). Interrogé par 20 minutes,  il explique qu'entre 1983 et 2000, la proportion des actifs déclarant occuper plusieurs postes est passée de 2 à 4% des actifs. «Je serai par exemple fort surpris qu’en 2035, 8% des actifs puissent être concernés», explique-t-il au journal gratuit.

Les réunions de travail bientôt virtuelles ?

La réunion est parfois associée à une corvée en entreprise. C’est peut-être ce qui encourage les Français à envisager qu’à l’avenir les rendez-vous professionnels seront organisés par système de réalité virtuelle. Déjà à Clermont-Ferrand, le centre de réalité virtuelle vient d’inaugurer un système d’entretiens d’embauche virtuels, permettant à des candidats de s’exercer au passage d’entretiens d’embauches avec un jury composé d’avatars en 3D.  Pourquoi pas, un jour, un chef en hologramme ?

Quid des 35 heures ?

Le débat sur les 35 heures est récurrent depuis sa mise en œuvre sous le gouvernement Jospin. Ainsi, 39% des sondés pensent que la durée légale du travail augmentera d’ici 2035 et pour un tiers des actifs, il n’y aura plus de durée légale du travail. Seulement 18% des Français pensent que la durée légale du travail restera fixée à 35 heures hebdomadaire. Dans les faits, les salariés travaillent cependant déjà plus : 39,5 heures en 2013 selon une étude du ministère du Travail. Les RTT, un débat souvent politique avec deux façons de concevoir la création d’emplois...

 > Tout savoir des 35 heures

Quel sort au chômage ?

En 2035, 36% des personnes interrogées envisagent un taux de chômage supérieur à aujourd’hui, mais seulement 10% imaginent le retour au plein-emploi. « Nous devrions retrouver de la croissance, le vieillissement de la population va libérer des postes… Un taux de chômage qui reste à 10% en 2035 est donc le scénario le plus noir que nous puissions imaginer. Moi, je crois au retour du plein emploi, à condition que la finance soit régulée, pour éviter le déclenchement d’une nouvelle crise», nuance cependant auprès de 20 minutes l’économiste Mathieu Plane. Un des facteurs qui pourrait jouer en faveur de l’emploi : le départ à la retraite des baby-boomers. Une récente étude pense que d'ici à 2022 le chômage reculera à 7,9% contre 10,2% aujourd’hui.

le 18/05/2015 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies