Commercial en immobilier : un métier en mutation

Commercial en immobilier : un métier en mutation

Face au contexte économique, le secteur immobilier a dû s'adapter. Les professionnels du métier doivent intégrer de plus en plus de compétences pour répondre aux attentes de leur client, souligne Philippe Lefeuvre, Directeur général du groupe Arcadim.

"Depuis les années 2000, le métier s'est profondément professionnalisé. Il suffit de comparer des salariés qui ont appris le métier au début des années 2000 à ceux qui démarrent actuellement. Il ne suffit plus de présenter un bien pour le vendre ; les qualités d'écoute et le sens du service sont des qualités dorénavant nécessaires aux commerciaux.

Il leur faut également s'informer sur l'ensemble du secteur : loi, nouvelles normes, etc. Etre un bon vendeur en immobilier implique de maîtriser plusieurs métiers à la fois alors que les clients, de mieux en mieux informés, posent des questions techniques auxquelles il faudra répondre. De la même façon, l'achat d'un bien immobilier n'est pas un acte anodin, vous souhaitez donc être accompagné par la bonne personne. Autant de raisons qui impliquent de savoir se remettre en cause et d'actualiser ses connaissances juridiques pour apporter un service sur-mesure. Pour toutes ces raisons, nous avons créé notre propre école de formation qui dispose de formations d'intégration puis de formations continues afin d'accompagner nos collaborateurs.

Des salaires confortables

En intégrant un groupe tel Arcadim, les commerciaux sont formés à des méthodes de vente structurantes. Les aspects fiscalités, juridiques et financement ne sont pas oubliés. Cela leur offre un vrai bagage technique pour appréhender le métier. D'autre part, il me semble intéressant d'entrer actuellement dans le métier. C'est une expérience en effet d'autant plus valorisable sur le CV.

Et surtout, il reste de belles opportunités de carrière à réaliser. Les exemples de personnes exerçant une reconversion professionnelle réussie dans notre métier sont nombreux. Nous constatons par exemple que les personnes issues du milieu de la restauration savent particulièrement bien mettre en avant leur sens du contact et de la clientèle. C'est un atout pour déclencher l'acte d'achat. Les commerciaux prêts à s'investir, à travailler dur peuvent encore tirer leur épingle du jeu.

Enfin, pour ceux qui intègrent un grand groupe, ils ont la possibilité d'évoluer ensuite en interne et devenir à termes responsable d'agence. Les choses sont donc loin d'être figées pour les commerciaux qui font leurs preuves sur le terrain".

 

le 16/01/2014

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies