Commercial(e) : un rôle stratégique dans l'entreprise

La force de vente d'une entreprise dépend en partie de sa capacité à recruter et à garder les meilleurs profils commerciaux. Sur ces métiers, les recrutements sont toujours tendus, même si les besoins varient selon les secteurs et les niveaux de responsabilité.

Le commercial est un rouage essentiel de l'entreprise, les recrutements sont nombreux et réguliers sur ces postes. Le turn-over sur les postes commerciaux est assez important et les entreprises se battent pour conserver les meilleurs profils.

> Révéler son potentiel

En ce moment, certains secteurs recrutent plus de commerciaux que d'autres. C'est le cas de la vente par correspondance, du télémarketing et du e-commerce en général qui génère au total près de 80.000 emplois. Dans les centres d'appels, les postes sont de plus en plus professionnalisés et structurés. Ces métiers, souvent difficiles, sont un premier pas vers une carrière commerciale. Gravir les échelons de la hiérarchie commerciale vers des postes de managers, c'est possible, parfois rapide (deux ou trois ans), à condition de faire ses preuves et de révéler son potentiel.

Dans les métiers de la prospection, les recrutements sont tout aussi réguliers. Le " terrain " est le champ de bataille des commerciaux, l'image d'Epinal du VRP toujours sur la route a la vie dure, mais c'est souvent un passage obligé vers de plus hautes responsabilités. Les entreprises ont besoin pour se développer de cette force commerciale. Démarcher, trouver de nouveaux clients, les fidéliser... c'est le credo de la profession. Sur ces métiers de démarchage, les besoins sont aussi réguliers dans tous les secteurs.

> Vue sur la banque

Autre secteur qui recrute en masse des profils commerciaux : les banques et les assurances. Depuis un ou deux ans, les banques de réseau recrutent constamment des conseillers clientèles (pour vendre des produits ou services financiers aux particuliers comme aux entreprises). Des métiers plutôt sédentaires avec un secteur bien défini en fonction du maillage des agences et de la répartition des rôles et des portefeuilles. Dans un contexte de concurrence féroce, les conseillers clientèle sont très recherchés. Autre intérêt de ces postes : il n'est pas forcément nécessaire d'avoir déjà une expérience dans la banque pour être embauché... S'il vaut mieux se spécialiser sur un type de clientèle, les passerelles existent ensuite vers des métiers plus financiers comme les conseillers/gestionnaires de patrimoine ou vers d'autres emplois commerciaux (dans la grande distribution, les enseignes nationales).

> Rester motivé(e)s

Pour réussir dans ce genre d'emplois il faut à la fois maîtriser les produits et les méthodes de vente sur le bout des doigts et savoir s'adapter à chaque client pour lui proposer le service ou produit adapté à ses besoins. Sens de l'écoute, psychologie et compétences relationnelles indispensables.

Pour encadrer tout ce petit monde, les recrutements de cadres commerciaux sont tous aussi réguliers. Souvent issus du terrain, ils comprennent les problématiques de leurs équipes mais doivent aussi rendre des comptes à leur hiérarchie.

D'une manière générale, les métiers commerciaux fonctionne tous de la même manière : il faut savoir vendre les produits et savoir se vendre en interne sur la base de ces résultats. Au-delà de la réalisation des objectifs, il faut démontrer une capacité d'évolution, un réel potentiel à aller de l'avant, sans jamais se démotiver.

le 11/01/2008

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies