Bientôt un nouveau « congé engagement »

Bientôt un nouveau « congé engagement »

Voulu par le gouvernement, ce congé permettrait aux salariés de s’absenter durant 6 jours par an pour se consacrer à une activité bénévole. Mais tous les membres des associations n’y auront pas le droit…

Un congé supplémentaire. Le gouvernement souhaite instaurer le « congé engagement » selon des informations du Parisien. Le principe : 6 jours par an un salarié pourra s’absenter pour s’occuper de ses activités bénévoles. Mais seuls les présidents, secrétaires et membres des conseils d’administrations d’associations reconnues d’intérêt général pourront en bénéficier. Fractionnables, ces jours ne seront pas payés mais prendront la forme de congé « sans solde ». Un dispositif qui pourrait concerner jusqu’à 3 millions de personnes.

Un congé parmi d’autres ?

Ce nouveau congé sera un congé supplémentaire pour les salariés exerçant des responsabilités associatives. Le « congé de représentation » existe déjà permettant de prendre jusqu’à 9 jours de congés par an pour les bénévoles d’une association qui siège « dans une instance, consultative ou non, instituée par une disposition législative ou réglementaire auprès d'une autorité de l'État à l'échelon national, régional ou départemental, ou d'une collectivité territoriale ». Un congé non payé mais indemnisé par l’Etat.

Le « congé solidaire », créé en 2000, a lui permis à 6 000 salariés de partir en mission humanitaire de courte durée : entre 2 à 4 semaines, en parties prises sur les temps de vacances. Mais les entreprises peuvent aider les salariés dans leurs démarches via un système d’exonérations fiscales.

> Voir tous nos articles Congés 

le 21/03/2016

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies