De combien seront augmentés les salariés français en 2016 ?

De combien seront augmentés les salariés français en 2016 ?

En France, les entreprises privées prévoient d'augmenter globalement leurs salariés de 2,4% en 2016. Une augmentation plutôt faible comparée à ses voisins l'Allemagne ou le Royaume-Uni selon une étude du cabinet Aon Hewitt.

Il semble s'installer "une modération salariale durable en France" selon le cabinet Aon Hewitt, société mondiale de conseil en management des ressources humaines. Alors que les patrons anglais prévoient d'augmenter leurs employés de 2,9% en 2016 et les patrons allemands, de 3%, en France, les entreprises privées tablent sur 2,4% d'augmentation de salaire, soit 2% de moins que les prévisions 2015.

La France bien moins généreuse que ses voisins

"Comparée à d’autres pays, la France pratique des augmentations significativement plus faibles" constate Aon Hewitt, surtout comparé à ses proches voisins : l’écart est en effet de 0,5 points avec l’Allemagne et de 0,6 points avec le Royaume-Uni. Dans le détail, les augmentations de salaires 2016 prévues par les entreprises étrangères basées en France sont les plus élevées avec 2,5% alors que les entreprises françaises tablent sur 1,8% d'augmentation. Elles participent donc fortement à augmenter la moyenne des augmentations.

Une différence entre prévisions et réalité

Finalement, les prévisions sont similaires entre 2015 et 2016. En 2014, les entreprises avaient en effet tablées sur 2,6% d'augmentation mais en réalité, le cabinet Aon Hewitt l'estime à 2,4%. En 2015, seulement 1,8% des entreprises ont pratiqué un gel des salaires et 41% ont accordé des augmentations uniquement à titre individuel. Ainsi, il ne serait pas étonnant que la hausse soit en réalité de 2,2% en 2016...

Des disparités selon les secteurs

Ces moyennes cachent cependant de fortes inégalités d'une entreprise à l'autres et d'un secteur à l'autre prévient Aon Hewitt, "y compris au sein d'un même secteur". C'est le cas pour "l'automobile, l'informatique et les technologies" précise le Directeur Rémunaration Globale d'Aon Hewitt Vincent Cornet à l'AFP.

Quelles priorités au niveau RH en 2016 ?

Pour 23% des entreprises, la priorité RH de 2016 est la gestion des talents et des compétences. Deux autres priorités ressortent cependant comme "importantes" : le management de la performance (15 %), l’engagement des salariés dans l’entreprise (14 %). Les entreprises rencontrent en effet régulièrement des difficultés à trouver des profils qualifiés, qu'elles peinent à attirer. D'où l'importance accordé à la gestion des compétences via la formation.

"Le management de la performance est un thème clé dans un contexte d’exigence accrue" explique Aon Hewitt. "Ce sujet est lié aux enjeux de rémunération avec un niveau d’attente relevé et des budgets d’évolution salariale limités. L’engagement des salariés reste une préoccupation majeure des directions RH car il s’agit d’un levier influant à la fois sur la rétention des collaborateurs et sur les résultats de l’entreprise."

le 04/09/2015 par Priscilla Gout

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies