De l'automobile à l'aéronautique, des passerelles vers l'emploi

De l'automobile à l'aéronautique, des passerelles vers l'emploi

Randstad accompagne des professionnels de l'automobile désireux de se reconvertir dans l'aéronautique. En effet si l'activité automobile s'essouffle, le secteur aéronautique a le vent en poupe. En identifiant les qualifications et expériences acquises dans l'automobile et transférables dans le secteur aéronautique au moyen d'une formation professionnelle, 4 nouveaux métiers s'offriront aux salariés de l'automobile : ajusteur cellule, mécanicien système, monteur câbleur et peintre.

"Randstad souhaite valoriser la communauté de compétences qui existe entre l'automobile et l'aéronautique afin de jeter des ponts entre ces deux filières. Cette ambition s'appuie sur l'outil formation qui va permettre à des salariés de l'automobile d'acquérir les compétences nécessaires pour exercer dans l'aéronautique. Elle répond également à une problématique d'emploi dans la mesure où le secteur aéronautique rencontre des besoins de recrutement importants en raison de sa croissance soutenue", déclare Laurent Duverger, manager du centre expert aéronautique de Randstad.

Le secteur aéronautique a du mal à recruter

L'aéronautique, en pleine croissance, fait face à des difficultés de recrutement

Alors que la crise a chahuté le secteur automobile en Europe, l'aéronautique vole de record en record. Tirés par la forte croissance mondiale du trafic aérien, les carnets de commande des grandes entreprises du secteur sont au beau fixe. Avec, à la clé, du travail pour les cinq à dix prochaines années.

En France, le secteur est particulièrement dynamique. En plus d'être le principal exportateur du pays, il est aussi l'un des secteurs qui embauche le plus. Ainsi, en 2011, les acteurs français de l'aéronautique - donneurs d'ordre et sous-traitants - ont recruté 13 000 personnes. Or, face à l'accélération des rythmes de production, certaines entreprises peinent à suivre la cadence en raison notamment de difficultés de recrutement. Des difficultés qui se sont traduites l'année dernière par quelque 3 000 à 6 000 postes non pourvus.

Face à cette situation, Randstad agit pour rapprocher deux filières industrielles aux destins divergents mais qui reposent sur un socle de compétences techniques similaires. Dans ce contexte, Randstad offre une formation professionnelle aux salariés de l'industrie automobile qui souhaitent se reconvertir dans l'aéronautique.

Des formations en guise de tremplin vers l'emploi 

Une dizaine de qualifications issues du secteur automobile permet d'envisager une reconversion dans l'aéronautique. A titre d'exemple : tourneur, fraiseur, tôlier, mécanicien, électrotechnicien, peintre carrossier, etc.

Les salariés seront d'abord évalués par les experts métier de Randstad. Une série de tests doit notamment permettre de mesurer leur motivation et leur capacité à apprendre de nouvelles techniques. Les salariés dont la candidature est validée suivent ensuite une formation professionnelle d'une durée de six à dix semaines.

Assurée par des CFA partenaires de Randstad, la formation a lieu à proximité des sites de production ou d'assemblage aéronautiques (Toulouse, Nantes, Saint-Nazaire ou Marignane).

Randstad finance le coût de la formation. Une prise en charge des frais de vie et de déplacement pourra également être envisagée.

Une fois la formation complétée, les salariés décrochent un premier contrat de travail de trois ou six mois renouvelable jusqu'à 18 mois de mission. Avec la possibilité réelle de voir le contrat transformé en CDI.

Les salariés qui étaient tourneur, fraiseur (voir nos offres), tôlier ou mécanicien pourront ainsi devenir ajusteur cellule (montage et assemblage de structures d'aéronefs) ; les mécaniciens Véhicule Léger ou Poids Lourd pourront devenir mécaniciens système (mise en place des circuits hydrauliques, pneumatiques et mécaniques) ; les électriciens automobiles et électromécaniciens pourront embrasser la carrière de monteur câbleur (réalisation des faisceaux électriques) et les peintres carrossiers et peintres industriels pourront se reconvertir comme peintres aéronautiques (préparation des surfaces à peindre et mise en application au pistolet).

Les professionnels de l'automobile intéressés par la perspective d'une nouvelle carrière peuvent postuler à l'adresse suivante : www.randstad.fr/recrutement-aeronautique

le 05/07/2012

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies