De nombreuses grilles de salaires démarrent au-dessous du Smic

Au 1er décembre, le Smic a été revalorisé de 2,1% à 9,19 euros bruts de l'heure. Depuis, 5,3 millions de salariés ont un premier coefficient de rémunération inférieur au minimum légal.

Avec la revalorisation du Smic début décembre, les salariés de 97 branches professionnelles ont une grille de salaire obsolète, révèle Les Echos. Concrètement, alors que le Smic est aujourd'hui fixé à 1 393,82 euros bruts mensuels, pour de nombreux salariés le premier coefficient de rémunération est inférieur à ce montant. Les principales branches concernées sont le secteur des particuliers employeurs, de l'alimentation, de l'hôtellerie, cafés et restaurants, du commerce de gros, de la chimie et industrie ainsi que de l'hospitalisation privée. Ces cinq branches professionnelles représentent près de 2,6 millions d'employés. Une situation qui devrait se dégrader pour de nouvelles branches alors qu'une hausse du Smic doit avoir lieu au 1er janvier prochain, explique le quotidien économique.

Dans la confiserie, on paye en francs
Dans le détail, sur les 97 branches en-dessous du Smic, 16, soit 1 million de salariés, sont des "récidivistes". Il y a un an, elles n'appliquaient déjà pas les grilles en vigueur. Une branche fait encore mieux, elle rémunère carrément ses employés sur la base de minima conventionnels en francs... Selon le journal, la grille des salaires dans la confiserie n'a en effet pas été revalorisée depuis 1991.

Faibles perspectives d'évolution salariale
Dans les faits, il est interdit de payer un salarié en dessous du Smic. Les employés touchant actuellement le minimum légal verront donc leurs salaires automatiquement revalorisés. Mais cette situation "provoque un écrasement des grilles et réduit d'autant les perspectives d'évolution des rémunérations pour de nombreux salariés, en particulier de PME où l'application de la seule grille conventionnelle est fréquente", analyse le journal Les Echos.

le 06/12/2011

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies