Demain, la fin du travail ? En Finlande on l’anticipe déjà

Demain, la fin du travail ? En Finlande on l’anticipe déjà

Un revenu unique pour tous les citoyens : c’est ce qu’entend expérimenter le gouvernement de centre droit finlandais. Un montant de 1 000 euros serait versé à chacun, libre à ceux qui veulent et peuvent travailler de compléter ce salaire de base.

La valeur travail aurait-elle fait long feu ? Ou face au chômage endémique de nos sociétés, le travail est-il tout simplement un facteur en voie d’extinction ? Tout laisse à penser que la seconde option est la bonne. Face à la « robolution » annoncée – les machines plus économiques et productives que l’Homme le remplaceront à mesure de leurs évolutions dans les entreprises – une solution qui aurait été encore peu présentée comme utopiste germe en Europe. Plus précisément en Finlande.

Vrai-faux : Les robots vont-ils détruire nos emplois ?

L’idée : pourvoir chaque citoyen, quel que soit son âge ou situation sociale d’un revenu minimum estimé à 1 000 euros, de quoi assurer une vie modeste. Un salaire de base qui remplacera toutes les aides sociales existantes, y compris les retraites de base.

Comment financer le revenu de base ?

Un programme économique finalement déjà existant en France ou dans de nombreux autres pays riches, avec par exemple le Revenu de solidarité active (RSA) mais à une échelle supérieure. Pour certains cela entraînera l’effrondrement du système, pour les autres au contraire il relancera la consommation, les plus pauvres pouvant à nouveau disposer d’un peu d’argent. D’ailleurs, ceux qui souheteraient compléter leur revenu le pourront. Ce seront les salariés aux compétences les plus recherchées par les entreprises, notamment pour les métiers créatifs difficlement remplaçables par les machines.

Le site Geopolis présente explique que si ce revenu a un coût, il sera en parti pallier par la « réduction sensible du nombre de fonctionnaires en charge de ces programmes sociaux ». L’argent redistribué maintiendra la consommation à un niveau peut-être moindre qu’aujourd’hui mais pour un coût environnemental également inférieur…

Le revenu universel, bientôt en France ?

La ville d’Utrecht aux Pays-Bas réfléchit également à expérimenter un tel revenu. Un célibataire recevra 900 euros et un couple ou une famille un montant de 1 300 euros. Plus près de nous, la région Aquitaine a annoncé un premier en ce sens.  « L’idée est que soit expérimentée la mise en place de ce revenu de base sur le “croissant de la pauvreté aquitain” allant de la Gironde, jusqu’à la Dordogne et le Lot-et-Garonne », explique Martine Alcorta, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, au site Rue89Bordeaux. Sur ce territoire, c’est le RSA actuel qui sera généralisé à toutes les populations en droit d’y prétendre alors que le RSA est méconnu de nombreux bénéficiaires potentiels.

« Le revenu de base n’est pas une incitation à ne pas travailler, bien au contraire, il révèle les capacités des personnes une fois libérées des pressions. Il faut lancer de nouvelles expérimentations, dans un nouvel état d’esprit. Il faut de nouvelles propositions, d’autres modèles que ceux qui existent et réfléchir à un nouveau système », ajoute Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux en charge de la cohésion sociale.  La Finlande pourrait montrer la voie…

le 23/07/2015 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies