Développement durable : quels métiers recrutent vraiment ?

Développement durable : quels métiers recrutent vraiment ?

La croissance verte est porteuse de promesses de nombreuses créations d'emplois depuis le Grenelle de l'Environnement. Mais quels sont les métiers qui ont véritablement le vent en poupe en France ?

Au moment du Grenelle de l'environnement on parlait de centaines de milliers de créations d'emplois en France et en Europe. Depuis, la promesse d'une relance par la croissance verte est un peu retombée. Et on attend toujours la vague des emplois verts.
Pour savoir quels métiers sont véritablement porteurs dans le domaine du développement durable, le cabinet Orientation durable vient de dévoiler la 3ème édition de son baromètre des emplois de la croissance verte et du développement durable. D'après cette étude, réalisée en partenariat avec l'Express et la CGPME, il ressort que deux filières dopent particulièrement le secteur : les métiers liés aux Energies renouvelables (EnR) et ceux de l'efficacité énergétique.
Au global, les emplois de la croissance verte sont en forte augmentation depuis le précédent baromètre en mars 2012 (+75%). Mais en termes de volume, le nombre de postes est encore faible. Fin 2012, Orientation durable a ainsi recensé 2219 offres d'emplois. 

Les énergies renouvelables, locomotive des emplois verts
Les métiers des EnR représentent à eux seuls plus de la moitié des postes à pourvoir. 1293 postes dans les énergies renouvelables étaient en effet à pourvoir à la fin de l'année dernière. Et pour une bonne part il s'agissait de métiers commerciaux (863 postes sur 1293). Des métiers en forte croissance (+120%) qui confirment que la priorité est donnée au développement de ces activités. Selon Orientation Durable, "ce marché d'emplois résiste à la crise à court terme", sera "boosté à moyen terme" mais reste "incertain à long terme". En raison notamment des incertitudes qui planent sur le tarif de rachat de l'électricité. Une donnée  qui conditionne fortement l'activité des entreprises créées sur le créneau du photovoltaïque en particulier.

Efficacité énergétique : un potentiel à confirmer
Autre filière de poids : celui de l'efficacité énergétique qui représente à lui seul plus d'un quart des offres d'emplois recensé par le baromètre. Avec une hausse spectaculaire pour les offres techniques (+177%) et les métiers commerciaux (+72%). Mais là encore le nombre de postes à pourvoir reste encore faible : 575 offres à la fin de l'année dernière.
Deux autres filières sont aussi susceptibles de se développer. Celle du développement durable au sens large intégrant des métiers comme l'audit d'impact environnemental, les éco-concepteurs, la finance durable, les achats durables le marketing ou la communication durables. Mais il s'agit plus d'une conversion verte de métiers déjà existants.
D'autres métiers sont tout de même dits "émergents", ce sont principalement des métiers ouverts aux professionnels de la RSE (Responsabilité sociale des entreprises) et de la mobilité durable. 
Ces métiers du DD sont encore peu nombreux : ils représentaient 117 offres sur le deuxième semestre 2012. 
Dernière filière qui se développe lentement elle aussi, celle qui concerne les ONG et les collectivités, une centaine de postes étaient à pourvoir dans ce domaine.

Avec un peu plus de 2200 postes à pourvoir sur le deuxième semestre 2012, la croissance verte ne créé pas encore d'emplois en masse. Il faudra sans doute plus que de la volonté politique pour atteindre les 100.000 emplois créés en 3 ans annoncés récemment par la Ministre de l'Ecologie. La filière aura surtout besoin d'entreprises pionnières qui investiront pour l'avenir. 
  • Crédit photo : buchachon - Fotolia.com

le 11/01/2013 par Fabrice Mazoir

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies