Développeur des applications mobiles, un métier exigeant

Développeur des applications mobiles, un métier exigeant

Avec la montée en puissance des smartphones et l'apparition des tablettes numériques, le marché des applications mobiles a explosé ces dernières années. Yannick Le Duc, ingénieur informatique de formation, s'est spécialisé dans ce domaine, en créant sa société Mobizel. Un métier exigeant selon lui, dont les entreprises ont de plus en plus besoin, avec l'augmentation du nombre de plateforme.

Ça consiste en quoi le métier d'ingénieur développement des applications mobiles ?

C'est un développeur logiciel, qui a une expertise sur une ou plusieurs plateformes comme Iphone/Ipad et Android, mais aussi Windows phone 7 ou Blackberry. Mais en général, les ingénieurs logiciels sont spécialisés sur une ou plusieurs plateformes.

Comment se répartit le travail au quotidien ?

C'est en majorité du développement logiciel, mais il y a aussi des tâches classiques de développement informatique, de conception, d'architecture. Cela dépend de la taille de l'équipe, de l'expérience. Il y a des échanges avec des ingénieurs d'autres technologies, plutôt web-service. Les applications mobiles sont en effet rarement 100% mobiles, elles sont la plupart du temps connectées à des services web. Il y a alors des mises en place de protocoles.

Au final, il y a beaucoup de code, ainsi que des spécifications, de l'architecture, et des tests, en fonction des spécificités de chacun.

Quels sont les entreprises sur ce type de marché ?

Il y a un peu de tout. On retrouve à la fois des grandes sociétés SSII classiques, qui ont des équipes de développement mobile. C'est alors une spécialisation comme les autres. Mais il y a aussi énormément de petites structures qui se sont montées sur ce créneau-là. Ce sont alors des agences spécialisées qu'on appelle " mobile agency ". Enfin, il y a aussi une communauté de plus en plus grande de free-lance, développeurs indépendants, qui proposent leurs services sous forme de missions.

Quels sont les profils ?

On retrouve souvent des profils qui viennent du web et qui arrivent sur le mobile. Cependant, les compétences technologiques sont bien différentes. Le développement d'applications mobiles est en effet quelque chose d'assez exigeant. Par exemple, la mise en production d'une application chez Apple (pour Iphone/Ipad) ne se fait pas aussi simplement que pour une application web, car elle doit être validée, ce qui prend en général 8 jours. Donc si l'application ne prend pas bien en compte les critères d'Apple, elle peut être refusée. Il y a alors une exigence assez forte.

Quelles sont les formations qui mènent à ce métier ?

C'est quelque chose d'assez récent, donc je n'ai pas entendu parler de formations spécifique. Il y a des sociétés qui en font depuis 2 ou 3 ans et qui commencent à mettre ça à leur catalogue de formation. Dans les écoles d'ingénieurs, je ne crois pas que ce soit encore au programme, même si de plus en plus d'étudiants abordent dans leurs projets les développements mobiles. Pour l'instant la formation se fait plutôt sur le tas, car ce n'est qu'une plateforme comme une autre quand on a déjà évolué dans différents domaines.

C'est un secteur qui recrute ?

Il y a beaucoup de demande, donc si vous êtes développeur Iphone ou Android, vous ne restez pas longtemps sans travail. De nombreuses entreprises cherchent en effet des développeurs expérimentés qu'il s'agisse de petites ou de grandes sociétés.

Quelles sont les évolutions ?

Sur les trois dernières années, il y a eu une à deux plateformes nouvelles par an. C'est donc un métier où il faut énormément se renouveler, se mettre à jour. Il risque d'y avoir de plus en plus de demandes. Donc pour les personnes qui sont capables d'évoluer sur plusieurs plateformes, nous ne sommes qu'au début de la demande, et cela devrait continuer à augmenter. Aujourd'hui 20% de l'internet est mobile en France, contre 80% sur les ordinateurs. D'ici 3 à 4 ans, le rapport pourrait s'inverser, avec une majorité de la consommation de l'internet en mobilité, avec les tablettes, les voitures...

(crédit photo : David Ferriere)

le 28/01/2011

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies