Du bac +2 au bac +5 : des formations pour tous

La fonction de commercial s'oriente de plus en plus vers le service personnalisé et le conseil. Les exigences s'accroissent et ce métier demandera à l'avenir un haut niveau de compétences, de polyvalence et une bonne appréhension du terrain.

>Les niveaux de qualification

Les personnes occupant des emplois dans le domaine du commercial et de la vente sont le plus souvent qualifiées : 60 % ont au moins un niveau Bac+2.

Chez les moins de trente ans, les niveaux de qualification sont par ailleurs supérieurs à ceux de leurs aînés : 63% des moins de 30 ans ont au moins une licence ou un diplôme de niveau Bac +3.

Certains secteurs, comme les métiers de la santé ou de l'informatique, recrutent prioritairement du personnel formé à la technologie de leurs produits. Ces emplois, qui concernent des professionnels dans l'ensemble très qualifiés et expérimentés, sont très stables.

Quelle formation ?

Les formations les plus recherchées sont aujourd'hui les Bacs professionnels, les BTS Forces de Vente et Action Commerciale ainsi que les Diplôme Universitaires et Technologiques (DUT). Les DUT comme les BTS permettent en effet une qualification à la fois commerciale et technique et peuvent être préparés en apprentissage. Les licences professionnelles rencontrent quant à elle un succès grandissant auprès des entreprises comme des candidats.

Il existe donc de très nombreuses formations, du CAP/BEP au Bac +5.

1. Les filières de formation pré-bac et bac :

Bien qu'on leur préfère généralement les formations à bac +2 minimum, il existe des formations accessibles avant bac ou à niveau bac :

- Baccalauréat professionnel : commerce, technicien conseil, vente en animalerie ou vente en produits horticoles et de jardinage, technicien vente et conseil, qualité en produits alimentaires ou qualité en vins et spiritueux, vente (prospection, négociation, suivi de clientèle).

- Baccalauréat technologique STT (sciences et technologies du tertiaire) spécialité action et communication commerciales.

- BEP (brevet d'études professionnelles) vente action marchande.

- BEPA (brevet d'études professionnelles agricoles) services spécialité vente d'animaux de compagnie, de produits et d'accessoires d'animalerie, vente de produits frais ou vente de produits horticoles et jardinage.

- BT (brevet de technicien) industrie et commerce du bois option exploitation, débit, négoce.

- BTA (brevet de technicien agricole) commercialisation et services spécialité commercialisation, spécialité services administratifs ou services en milieu rural.

- CAP (certificat d'aptitude professionnelle) : employé de commerce multi-spécialités, employé de librairie papeterie presse, employé de vente spécialisé produits alimentaires, produits d'équipement courant ou services à la clientèle

esthétique cosmétique (soins esthétiques, conseils, vente), vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles.

- CAPA (certificat d'aptitude professionnelle agricole) employé d'entreprise agricole et para-agricole spécialité vente au détail de produits agricoles.

2. Les filières bac +2 :

Les filières dites 'post-bac courtes' sont les formations ouvertes après le bac et délivrant un diplôme à niveau Bac +2. A l'instar du Deug (Diplôme d'études universitaires générales) qui se prépare également en deux ans à l'Université, les diplômes des filières dites courtes sont généralement professionnalisantes. Ces filières, BTS et DUT, sont les filières 'reines' des embauches sur les profils commerciaux. Il existe plusieurs types de BTS et DUT.

- BTS (forces de vente, management des unités commerciales - ex action commerciale -, banque, assurance, commerce international, professions immobilières, technico-commercial)

- DUT (gestion administrative et commerciale, gestion des entreprises et des administrations, techniques de commercialisation)

A noter : ces filières permettent souvent une préparation en apprentissage sous forme de contrat de professionnalisation. L'intérêt de cette forme de formation est grand : les étudiants en apprentissage s'intègrent facilement sur le marché du travail. Ils bénéficient en effet dès la fin de leurs études d'une expérience professionnelle.

3. Les grandes écoles et écoles de commerce

Elles sont ouvertes aux candidats de niveau Bac +2 ou aux candidats ayant validé deux années d'études préparatoires.

- ESC (Ecole supérieure de commerce) : Nantes, Rennes, Sophia-Antipolis, Poitiers, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lille, Pau, Strasbourg, Brest, Amiens, Chambéry, Montpellier, La Rochelle, St Etienne, Troyes, Le Havre, Reims, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Rouen, ...

- Mais aussi : ESCP-EAP, HEC, ESSEC...

L'insertion professionnelle des étudiants qui sortent de ces formations ne pose généralement aucun problème.

le 14/09/2006

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies