E-commerce : des besoins en formation importants

E-commerce : des besoins en formation importants

Le secteur de la grande distribution et du commerce mise depuis longtemps sur la formation pour intégrer des jeunes et les former à ses métiers. Dans le domaine du e-commerce et de la vente à distance (VAD) les besoins en formation sont encore plus importants et moins facilement comblés.

Depuis quelques années déjà le e-commerce a pris une ampleur considérable. Les métiers et les techniques de la vente à distance se sont progressivement structurés. Avec près de 50.000 emplois directs en France, ce secteur bien particulier se développe fortement. La professionnalisation du e-commerce et de ses acteurs exige donc des formations poussées dans le domaine du marketing, de la communication et la publicité. Mais pour l'instant il reste des efforts à faire.

> Apprendre sur le terrain
Selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), ce retard dans la mise en place de formations spécifiques repose sur un décalage : "Si le marketing est un secteur de l'emploi à la mode dans les universités et les écoles de commerce, l'historique terrain montre qu'il est difficile d'accès pour les jeunes diplômés. Dans bien des cas, ils doivent faire leurs armes à un poste de commercial avant de pouvoir évoluer vers des fonctions marketing".
Deuxième élément relevé par la Fevad, les compétences demandées sont de plus en plus variées et complexes. Même pour les postes ouverts aux jeunes diplômés comme assistant chef de produit ou chef de produit juniors (les plus nombreux) il n'est pas rare d'exiger des connaissances financières en plus des traditionnelles techniques marketing. Le besoin d'adaptation des formations initiales et d'enrichissement des formations continues s'en trouve renforcé, d'autant que selon les entreprises et leur taille les tâches à effectuer sont difficilement comparables.

> Le filon des écoles de commerce
Exception faite de la région Nord, berceau historique de la vente à distance, il existe donc bel et bien un déficit de professionnalisation. Parmi les pistes à exploiter pour mettre en place des formations adaptées à ces nouveaux métiers, la Fevad met l'accent sur les Ecoles supérieures de commerce (ESC) "fortement implantées dans le tissu économique local", elles ont "l'habitude d'adapter leurs cursus aux besoins des entreprises". Mais les IAE - Instituts d'Administration des Entreprises ont aussi leur rôle à jouer.
Des attentes fortes des recruteurs, des métiers et des technologies qui évoluent en permanence : l'offre de formation doit s'adapter au plus près des besoins des sociétés spécialisées dans le e-commerce. Un défi qui sera transformé grâce à une meilleure proximité entre les acteurs de ce marché d'avenir, les étudiants et les établissements de formation.

le 11/09/2009

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies