Emploi : les jeunes particulièrement positifs

Emploi : les jeunes particulièrement positifs

L'entreprise fait-elle face à un choc de génération ? La 21ème édition de l'Observatoire du travail indique que les plus de 30 ans portent un regard sévère sur leurs cadets, lesquels le leur rendent bien.

Choc de génération ou passage de témoin ? C'est la question soulevée par l'Observatoire du travail qui révèle dans sa 21ème enquête une incompréhension aigüe entre les moins de 30 ans et la génération précédente au travail. Parmi les qualificatifs qui caractériseraient le mieux la génération Y selon les plus de 30 ans, arrivent ainsi en première position l'immaturité puis l'individualisme et la paresse. Le volontarisme, l'ambition et la motivation suivent, fort heureusement...

Il faut dire que dans un marché de l'emploi tendu, certaines attentes des jeunes paraissent irréalistes. Ils insistent tout particulièrement sur le fait que l'entreprise "préserve un bon équilibre vie professionnelle/ vie privée", qu'elle "fasse confiance dans leur travail avant de contrôler" et enfin qu'elle "favorise le développement de leurs compétences et de leur employabilité". Dans le même temps, les plus jeunes ont conscience que leur carrière ne sera plus linéaire : 19% attendent un emploi stable contre 36% des plus de 30 ans. Une envie qui, là aussi, semble irréaliste ou en tout cas appartenir à une période révolue.  

Les jeunes positifs quant à l'entreprise...
Plus surprenant, l'étude souligne également que ce sont les jeunes, donc les plus précaires, qui ont une meilleure image de l'entreprise. Elle leur paraît notamment plus ouverte à la diversité que leurs aînés et même favoriserait davantage l'embauche des jeunes que ne l'imaginent les plus vieux.

Moins résolus, les Y prennent également davantage leur carrière en main. Ou du moins, ils en sont convaincus. Interrogés sur leur emploi actuel, 74% répondent qu'il correspond à un choix de leur part contre 61% des plus de 30 ans. Leur évolution professionnelle serait aussi davantage liée à leurs actes (53%) quand la génération précédente cite la conjoncture économique (45%). Dépressifs ou plus réalistes les X ?

Et au chômage
Interrogé sur le risque de perdre leur emploi, les deux générations ont là encore un regard différent. Seulement 14% des moins de 30 ans jugent qu'il leur sera difficile de retrouver un travail équivalent contre 34% des plus de 30 ans.

Comment expliquer de telles divergences ? Dans une tribune publiée sur l'Express.fr, Julie Coudry, ex-présidente de la Confédération étudiante et de La Manu, estime que la génération précédente analyse la société avec "une grille de lecture du passé sur les réalités du monde d'aujourd'hui. Ils se retrouvent à taxer "d'individualisme" un phénomène grandissant: les salariés des jeunes générations prennent de plus en plus le pouvoir sur leur propre vie professionnelle".

La rémunération, une donnée transgénérationnelle 
Deux problématiques mettent cependant les X et Y d'accord. La première, c'est "leur scepticisme quant à la capacité du contrat de génération à lutter efficacement contre le chômage des jeunes", selon l'Observatoire du travail. Globalement, 45% des personnes interrogées jugent que ce dispositif - une aide forfaitaire de 4.000 euros aux entreprises qui embauchent un jeune de moins de 26 ans et maintiennent un salarié de plus de 57 ans en emploi - n'aura que peu d'effets sur l'emploi des jeunes.

Autre donnée qui fait consensus entre les générations : la rémunération. Si majoritairement, cette dernière assure au moins et plus de 30 ans un logement décent (74%) ainsi que la possibilité de pratiquer des activités en dehors du travail ou encore de partir régulièrement en vacances, ils souhaitent tout de même être mieux payés. Un voeu qui alimente probablement les discussions autour de la machine à café et permet d'enterrer, provisoirement, la hache de guerre... 

En complément

Sondage réalisé auprès de 1000 salariés français âgés de 15 ans et plus, dont 500 âgés de moins 30 ans. 

le 13/02/2013 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies