9% des emplois pourraient être remplacés par des robots

9% des emplois pourraient être remplacés par des robots

Selon l'OCDE, 2,4 millions d'emplois présentent un "risque élevé de substitution" par des robots...

La robotisation, facteur de chômage ? De nombreuses études ont déjà répondu par l'affirmative, la palme revenant aux économistes Frey et Osborne pour qui la révolution numérique entraînerait un recul de 47% de l'emploi américain. Dans son dernier rapport publié mercredi, l'OCDE se veut bien moins alarmiste. Selon les experts, il n'y aurait "que" 9% des travailleurs à devoir faire face à "un risque élevé de substitution", c'est-à-dire remplaçable par des machines capables d'exécuter plus de 70% de leurs tâches actuelles.

OCDE

Selon les experts, repris par le journal La Tribune, le "risque de chômage technologique massif peut être écarté pour plusieurs raisons. Tout d'abord, bien que le nombre de nouveaux emplois directement créés dans le secteur des TIC ne permette pas forcément de compenser complètement les emplois supprimés par ailleurs, de nouveaux emplois sont susceptibles d'apparaître parallèlement au développement des applications technologiques et à l'expansion d'autres secteurs, dans le sillage de la baisse des coûts et de la hausse des revenus et du patrimoine, même si ces deux facteurs prennent du temps à se matérialiser. En effet, selon certaines estimations, chaque emploi créé par le secteur de la haute technologie entraîne la création d'environ cinq emplois complémentaires".

Réorganisation en profondeur de l'emploi

Est-ce à dire que le numérique et la robotisation n'aura pas d'impact sur l'emploi ? Au contraire, l'OCDE estime qu'environ 30% des travailleurs devront faire face à un changement de la nature de leur travail. Des emplois qui ne sont pas automatisables complètement mais dans une forte proportion (entre 50 et 70%).

Pour les experts, le risque est également de voir les inégalités se creuser entre les métiers hautement et faiblement qualifiés mais aussi entre les emplois à durée indéterminée et ceux plus "atypiques". Un marché du travail qui pourrait encore se polariser davantage...

Les métiers qui ont le plus progressé en 30 ans

le 20/05/2016 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies