En Ile-de-France, le retour à l'emploi est plus durable

En Ile-de-France, le retour à l'emploi est plus durable

Selon l'Insee, les 534 000 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi au cours de l’année 2010 sont plus diplômés et plus qualifiés que leurs homologues des autres régions.

Plus qualifiés, plus diplômés, les demandeurs d'emploi franciliens sont aussi plus facilement de retour dans l'emploi que dans les autres régions. Pour le savoir, l'Insee s'est intéressé au parcours des 534 000 demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi au cours de l'année 2010. Résultat, deux ans après leur inscription, 19 % d’entre eux se déclarent en emploi. Si cette proportion est "comparable au niveau national", selon l'Insee, ce résultat est sous-estimé alors qu'une partie des demandeurs d’emploi ayant retrouvé un travail mais sans le signaler à Pôle emploi. "Dans la région, le taux de retour à l’emploi a diminué avec la crise de 2008, mais moins que dans le reste du pays. Le retour à l’emploi est durable, c'est-à-dire non suivi d'une réinscription dans les six mois qui suivent la sortie des listes, dans 94 % des cas, contre 89 % en moyenne nationale". 

Un profil différent des demandeurs d'emploi en France 

Les demandeurs d’emploi franciliens inscrits en 2010 sont plus souvent diplômés de l’enseignement supérieur long (23% contre 14%) et plus qualifiés. La part des cadres en recherche d’emploi y est également deux fois plus élevée dans la région. Les demandeurs d'emploi franciliens sont également moins jeunes : 30% de 18 à 25 ans contre 33% en France métropolitaine. Autre enseignement : la population en recherche d’emploi est un peu moins féminine dans la région. Mais comme partout en France, les demandeurs d’emploi franciliens sont en majorité des célibataires et six sur dix n’ont pas d’enfant.

Les inscrits à Pôle emploi dans la région Ile-de-France le sont plus souvent qu'au niveau national suite à un licenciement et moins fréquemment suite à la fin d'un contrat en CDD.

Un retour à l’emploi durable en Ile-de-France

Le retour à l’emploi durable correspond aux sorties pour reprise d'emploi non suivies d'une réinscription à Pôle emploi dans les six mois. Il concerne 94% des retours à l’emploi au bout de deux ans dans la région, contre 89% seulement en France métropolitaine. En Ile-de-France, le taux de retour à l’emploi durable au bout de deux ans est de 18%, contre seulement 1,1% de retours à l’emploi suivis d'une réinscription dans les six mois. "De même, en observant l’ensemble des trajectoires individuelles, les demandeurs d’emploi franciliens connaissent plus souvent qu’ailleurs en France des reprises d’emploi durable au cours des deux années de suivi de la cohorte".

Si comme partout ailleurs, le retour à l'emploi a reculé avec la crise, son impact a été plus modéré en Ile-de-France. C'est d'autant plus vrai à Paris où le taux de retour à l'emploi est resté quasi stable.

le 10/08/2016

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies