Enquête BMO : un employeur sur cinq recrutera en 2010

Enquête BMO : un employeur sur cinq recrutera en 2010

L'enquête Besoins en Main d'Oeuvre (BMO) 2010 publiée par le service public de l'emploi vient de paraître. Elle prévoit 1,7 million de projets de recrutement cette année, contre un peu moins d'1 million en 2009, soit un projet de recrutement pour cinq entreprises.

La nouvelle enquête BMO du service public de l'emploi dénombre 1.693.300 projets de recrutements pour l'année 2010 sur 383 bassins d'emploi (métropole et DOM). En d'autres termes, 19,7% des employeurs relavant du champ de l'enquête, soit un employeur sur cinq, a un projet de recrutement cette année. Toutefois, pas de quoi jubiler puisque 37,5% des ces intentions d'embauches concernent des contrats saisonniers dans l'agriculture ou la restauration. Et à la différence des années précédentes, le champ d'enquête a été élargi pour englober cette année une partie des établissements ne comptant aucun salarié, au secteur agricole et à partie du service public.

Des difficultés de recrutement persistantes
Malgré des prévisions plus optimistes que l'année dernière, presque 40% des prévisions d'embauche sont ou seront assorties de difficultés de recrutement selon les déclarations des employeurs. Car malgré le contexte de hausse du chômage et le nombre importants de candidats disponibles sur le marché, le manque d'attractivité de certains métiers ou certaines filières et l'ampleur de la pénurie de main d 'oeuvre qualifiée expliquent ce phénomène. Parmi les professions en tension figurent les infirmier(ière)s et puériculteur(trice)s, aides à domicile, les cadres et chefs de projets informatiques ou encore les cuisinier(e)s...

Les métiers les plus recherchés
Selon l'enquête BMO, " les profils les plus recherchés concernent les métiers liés à l'agriculture, les métiers des services aux particuliers et les fonctions sanitaires et sociales. " Parmi les 15 professions plébiscitées, on retrouve les serveurs, animateurs socioculturels, ouvriers agricoles (viticulteurs, arboriculteurs, cueilleurs), agents d'entretien des locaux... En bref, la plupart des métiers liés aux activités saisonnières. Les commerciaux occupant la 9ème place, suivis des ingénieurs et cadres informatiques à la 14ème place.

Les secteurs d'activités qui recrutent
Côté secteurs d'activités, la proportion d'établissements déclarant des projets de recrutement est la plus élevée (supérieure à 20%) dans l'hôtellerie-restauration (30,9%) et l'agriculture (24,8%) de part les besoins saisonniers importants dans ces secteurs, l'industrie chimique-pharmaceutique et raffinage (27%), l'information et la communication (24,8%), la santé/le social (23,6%), l'administration publique et l'enseignement (22,4%) l'équipement électrique, électronique et informatique (22,2%), l'industrie agroalimentaire (21,1%), ainsi que le matériel de transport (20,7%).

En région, l'Ouest et le Sud dynamiques
Sur la carte de France, c'est toute la côte Ouest et Sud, dont la Corse, la Guyane et la Réunion, qui enregistrent les plus fortes taux propension à recruter. Des zones bénéficiant pour la plupart du tourisme et de la saisonnalité, donc plus enclines à recruter des saisonniers. Phénomène atypique : l'Ile-de-France possède "le plus ratio d'établissements potentiellement recruteurs" (16%). Pourtant, la région constitue traditionnellement un véritable pôle de recrutements potentiels et d'intentions d'embauche permanentes que le reste de la France...

En conclusion, "l’année 2011 devrait renouer avec les créations nettes d’emplois, mais à un rythme encore modéré : +74.000 pour l’emploi affilié et +85.000 pour l’emploi total."  Mais les incertitudes demeurent et les recruteurs restent prudents.

> L'enquête dans son intégralité sur le site du service public de l'emploi

le 16/04/2010

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies