Femmes dirigeantes : l'exemple de CSFO

Femmes dirigeantes : l'exemple de CSFO

Les femmes occupant des postes à hautes responsabilités au sein d'une entreprise sont encore peu nombreuses en France. Pourtant, des exemples existent, la preuve avec Priscillia Rossi-Laurent, créatrice et directrice générale de CSFO, cabinet expert en développement commercial opérationnel. Après avoir débuté chez IBM, elle devient la première femme ingénieur d'affaires de la région orléanaise. Aujourd'hui, elle a créé sa propre méthode de vente et de management.

Avez-vous déjà vécu des inégalités hommes-femmes au cours de votre carrière ?

Bien qu'issue d'un milieu professionnel très masculin (l'informatique), je n'ai pour ma part jamais ressenti d'inégalités au cours de ma carrière, même si je reconnais qu'une femme doit se battre beaucoup plus qu'un homme pour que sa performance soit reconnue en environnement professionnel.

Quels sont les freins à l'accès des femmes aux fonctions managériales selon vous ?

Nous sommes encore probablement enfermées dans des carcans qui visent à penser que la femme s'investira moins, que sa vie professionnelle n'est que subsidiaire par rapport à sa vie de famille. En outre, la femme est souvent considérée comme plus sensible et plus fragile face à la pression, ne parvenant pas à imposer ses opinions face à une direction très masculine.

L'étude de 2007 du cabinet Mc Kinsey intitulée "Women Matter : La mixité, levier de performance de l'entreprise" révèle qu'"il est plus difficile pour une femme d'affirmer son talent et de gravir les échelons". Qu'en pensez-vous ?

La mixité ne saurait être considérée autrement que comme un levier de performance dans l'entreprise, et ce d'ailleurs à tous points de vue : homme-femme, cultures, etc. Ce n'est que par le partage d'expériences et d'opinions que l'entreprise peut avancer. Il est primordial aujourd'hui dans le monde de l'entreprise d'avoir une mixité afin de challenger chacun des talents et de permettre la croissance et la rentabilité des entreprises.

Il est plus difficile pour une femme que pour un homme de parvenir à des postes importants et structurants dans les entreprises, et quand bien même ce sont souvent les meilleures performeuses dans les ventes ! Si je prends mon exemple, il aura fallu que je créé mon propre business pour pouvoir démontrer par l'exemple le bien-fondé de ma méthode de vente et de ma méthode de management. Aucune direction commerciale ne m'a permis en tant que salariée, à ce jour, de m'exprimer très clairement et très directement sur ces méthodes, pourtant performantes !

Qu'est-ce qui peut favoriser l'accès des femmes à des postes de direction selon vous ?

Les femmes doivent se comporter comme des hommes pour parvenir à des postes à responsabilités. Et cela constitue probablement le premier facteur de réussite pour la femme ! Elles doivent intrinsèquement mettre de côté leur "différence" pour redoubler d'effort et être toujours plus performantes. Alors là, elles peuvent accéder à des postes à responsabilités dans les entreprises.

Existe-t-il un "management au féminin" d'après vous ?

Oui bien sûr ! Les femmes sont souvent mieux perçues que les hommes par leurs collaborateurs, car dès lors qu'elles ont obtenu un poste de management au sein de l'entreprise, elles peuvent à nouveau exprimer leur sensibilité de façon très différente d'un homme. La femme est aussi plus directe dans les échanges qu'elle peut avoir avec ses collaborateurs. Le seul fait d'être une femme l'oblige à imposer le respect dès le début de la collaboration.

Y-a-t-il des secteurs plus favorables que d'autres à l'embauche des femmes ?

Je n'ai oeuvré que dans l'informatique avant de créer CSFO, mais je dirais que les gros secteurs industriels sont en train de s'ouvrir aux femmes depuis quelques années. Les choses avancent ! Par ailleurs, vous avez fort heureusement encore des métiers où les femmes sont à l'honneur : la mode, le luxe, l'ADV (administration des ventes), etc.

Comment concilie-t-on vie familiale et vie professionnelle lorsque l'on occupe un poste à responsabilités ?

C'est très difficile, il faut avoir un objectif et s'y tenir. Au-delà de cette force mentale incroyable, il faut mettre en oeuvre une organisation "délirante", avoir le soutien invétéré de son entourage familial très proche, savoir répartir les tâches dans le foyer et refuser tout reproche. Il faut aussi impliquer ses enfants dans ses choix et ses décisions.

En conclusion, quels conseils donneriez-vous aux femmes qui souhaitent occuper ce type de poste ?

Le conseil le plus sage à donner me semble-t-il, est de toujours y croire. Trois choses : le travail, le courage et la persévérance. Il faut avoir envie, être combative et pugnace. Le chemin à parcourir sera beaucoup plus difficile et sinueux pour une femme que pour un homme, mais la consécration finale n'en sera que meilleure car c'est à force de courage, de travail et de résultats probants qu'une femme atteint les postes à responsabilité dans les entreprises.

> A propos de CSFO : basé à Courbevoie, CSFO est un cabinet expert en développement commercial opérationnel : stratégie commerciale, externalisation de forces de vente, directions commerciales externalisées, prospection commerciale, recrutement commercial. Créateur de la méthode de vente et d'accompagnement managérial inédite Coaching+(r).

le 05/03/2009

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies