Immobilier : les profils recherchés et les salaires

Immobilier : les profils recherchés et les salaires

L’immobilier privé a repris du poil de la bête et les perspectives 2017 confirment ce dynamisme. Hausse des recrutements, diversification des profils recherchés, etc. Le secteur de l’immobilier se solidifie, se spécialise et n’hésite plus à augmenter les salaires des profils recherchés, comme l’observe l’étude annuelle de rémunération nationale 2017 dirigée par HAYS, en partenariat avec Regionsjob.

Après le scepticisme d’il y a quelques mois, la reprise entamée l’année dernière semble se confirmer dans le secteur de l'Immobilier, constate Hays dans son enquête annuelle. Le volume des recrutements est reparti à la hausse, notamment pour la Promotion immobilière de logements et l’Immobilier d’entreprise, qui bénéficient du développement de grands projets dans les pôles tertiaires. Une reprise qui entraîne la recherche de différents profils, en particulier pour les filières Programmes et Développement bureaux. « Nous confirmons une accélération des recrutements en Management de projets pour les fonctions en Développement et en Programmes. Nous n’avions pas assisté à une telle hausse des recrutements depuis 2008 » affirment les experts de HAYS.

Métiers qui recrutent et profils recherchés

Face à ces nombreux projets immobiliers, les Responsables de programmes sont parmi les plus convoités et « les profils privilégiés restent principalement les Ingénieurs avec une solide connaissance en matière de certifications (HQE, BREEAM, LEED) ». Les recrutements de profils en Structuration de fonds et en candidats plus opérationnels sur l’investissement, les arbitrages et la valorisation augmentent également, du fait du regain de confiance des investisseurs dans le marché de l’immobilier.

L’étude en profite pour faire un focus sur le métier d’Asset manager, ou gestionnaire d'actifs. 2016 a été marquée par une demande croissante des recrutements sur cette fonction, qui représente 15% des embauches de HAYS sur l’Immobilier privé en Ile-de-France. Son rôle ? Responsable des stratégies d’investissement et de valorisation des placements immobiliers d'une personne ou d'une entreprise, il est le garant de la rentabilité de son portefeuille. Acteur central, il dispose d’une approche financière de l’entreprise, d’une connaissance technique des actifs immobiliers et d’une maîtrise des marchés financiers. En interne, il doit avoir une vision transverse de l’ensemble des départements.

Autres professionnels de l’Immobilier recherchés : ceux dont le métier touche à l’environnement de travail. Par exemple, « le Retail recherche des spécialistes techniques pour des restructurations ou dans le cadre du développement de magasins. Une hausse des recrutements pour des profils possédant une double compétence en Travaux/Maintenance et Développement a été observée » rapporte l’étude.

En région, les Promoteurs se réimplantent peu à peu, après avoir concentré leurs activités à Paris durant de longs mois. Parmi les tendances de recrutement, les Développeurs fonciers tirent leur épingle du jeu dans l’Hexagone, et restent des profils rares sur le marché. Les Négociateurs VEFA (vente en état futur d’achèvement) sont également recherchés en raison de la croissance des ventes.

Rémunérations

Les rémunérations restent globalement stables dans ce secteur d’activité. Toutefois, les professionnels n’hésitent plus à négocier leur salaire au moment de changer de poste. « Cela est particulièrement vrai en Promotion immobilière où les candidats sont en position de force », apprend-on dans l’enquête. Ainsi, les entreprises qui souhaitent s’entourer des meilleurs collaborateurs n’hésitent plus à proposer des augmentations de salaire 15 à 20% supérieures à celles pratiquées.

Pour la majorité des fonctions du secteur, les salaires étaient compris entre 30-35 000 euros bruts annuels en 2016 pour les jeunes diplômés, à plus de 70 000 euros selon l’expérience (variable non intégré). Seul le métier d’attaché clientèle propose une rémunération moindre (entre 22 et 28 000 euros à 40 et 45 000 euros). Les fonctions de Directeur d’agence, Directeur développement, Directeur travaux / technique, Directeur immobilier / Maîtrise d'ouvrage (Utilisateurs) ou encore Responsable / Directeur patrimoine, ont perçu entre 60 et 90 000 euros pour les profils juniors, à plus de 130 000 euros avec l’expérience.

grille-des-rémunérations

grille-des-rémunérations-2

grille-des-rémunérations-3

le 24/01/2017 par Rozenn Perrichot

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies