La formation des demandeurs d'emploi en hausse

La formation des demandeurs d'emploi en hausse

La formation des demandeurs d'emploi se porte bien, alors que la tendance de ces dernières années était plutôt à une baisse des entrées en formation. Le nombre de demandeurs d'emploi en formation a augmenté de 15% en 2010. La plupart bénéficient d'un financement, et face à l'Etat et au service public de l'emploi, les régions jouent un rôle de plus en plus important sur ce point.

L'accès des demandeurs d'emploi à la formation a augmenté en 2010 : à  la fin de l'année, 260.000 demandeurs d'emploi inscrits ou non à Pôle Emploi suivaient une formation selon la Dares. Le nombre de demandeurs d'emploi en formation a ainsi progressé de 15% entre fin 2009 et fin 2010. La "faute" à la crise sans doute, même si à la même période, le nombre de chômeurs baissait de 2%.
Les principaux bénéficiaires de la formation sont les jeunes, à quasi-égalité avec les 26-44 ans. Mais globalement, tous les demandeurs d'emploi bénéficient du financement de leur formation par l'Etat, la région ou Pôle Emploi.

Les jeunes, premiers bénéficiaires
Les demandeurs d'emploi de moins de 26 ans bénéficient plus fréquemment d'une formation que leurs ainés : fin 2010 explique la Dares, 15,2% des moins de 26 ans étaient en formation contre 8,2% des 26-44 ans et 4,2% des plus de 45 ans. 
En 2009, l'Etat avait d'ailleurs instauré et financé le CAF, un plan d'urgence en faveur des jeunes non qualifiés ou à des jeunes ayant suivis une formation en débouchant pas sur un emploi. Ce dispositif leur permet d'obtenir un premier ou un meilleur niveau de qualification, ou encore d'adapter leurs compétences aux besoins du marché du travail pour accéder à un emploi pérenne. 25.000 jeunes ont intégré un CAF (Contrat d'Accompagnement Formation) en 2010.

Des formations financées et rémunérées
En 2010 comme en 2009, seulement 6% des coûts liés à la formation ont été payé par le stagiaire lui-même. Tout le reste a donc été financé : soit par l'Etat, soit par la région, soit par des organismes paritaires collectifs agréés (OPCA), l'Agefiph (pour le public handicapé) ou encore les collectivités territoriales...
Côté rémunération, 9 demandeurs d'emploi sur 10 en bénéficient pendant leur formation (91%) au titre de l'assurance-chômage ou de régimes spécifiques (ARE, RPS, ASS, AREF, ASR, ATP, RFPE...). Si 9% ne sont pas rémunérés pendant leur formation, ils sont toutefois pris en charge au titre de la protection sociale précise la Dares, par l'Etat ou la région.

Les régions très actives
Face à l'Etat ou à Pôle Emploi, les régions ne sont pas en reste. Elles ont financé les coûts pédagogiques de 57% des stages en 2010. La moitié des stages financés par les régions accueillent des jeunes. Pôle Emploi finance plutôt les stages des 26-44 ans. En général, les stages financées par les régions et l'Etat sont plus longs (5,1 mois pour les régions et 5,7 mois pour l'Etat) contre 2,6 mois pour Pôle Emploi.
Parmi les régions les plus actives en matière de formation des demandeurs d'emploi on trouve la Basse et la Haute-Normandie et le Limousin (65% et +). Les moins actives étant les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes dans l'Ouest, ainsi que la Lorraine  et la Bourgogne à l'Est. Toutefois, on note une hausse des financements par l'Etat en 2010 de 31%, notamment grâce aux CAF mis en place pour les jeunes, alors que la tendance de ces dernières années était à la baisse.

Si la Dares ne précise pas si les demandeurs d'emploi formés ont pu réintégrer le marché du travail, force est de constater qu'une certaine dynamique s'est enclenchée, dans laquelle les régions jouent un grand rôle.

le 23/03/2012

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies