La majorité des salariés se connectent à Facebook tous les jours

La majorité des salariés se connectent à Facebook tous les jours

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés pour juger son entreprise, partager des avis sur les produits et services ou encore commenter le management et le climat au travail. Pourtant, les entreprises ne semblent pas avoir encore pris la mesure du phénomène.

Près de 60% des salariés et la moitié des dirigeants ou managers (46%) se connectent au moins une fois par jour aux réseaux sociaux, Facebook en tête, selon la deuxième enquête menée par le groupe Cegos sur les usages et impacts du digital en entreprise. Les réseaux professionnels, Viadeo et LinkedIn, sont utilisés par respectivement 92% et 82% des directeurs et managers.

Certaines entreprises bloquent toutefois l'accès aux réseaux sociaux : 36% disent ne pas y avoir accès depuis leur poste de travail. toutefois, plus les répondants ont de responsabilités, plus ils utilisent ces outils à des fins professionnelles, même si un quart des directeurs et managers estiment pouvoir s'en passer au bureau.

Des outils de veille

Comment les employés utilisent-ils les réseaux sociaux ? Selon l'étude, ils servent dans un but relationnel, de veille et de recrutement notamment : 32% des directeurs et managers les utilisent à cette fin.

Mais ces différentes plateformes servent également à s'exprimer sur l'entreprise, les jeunes étant les plus réservés en la matière. Les employés partagent ainsi des avis sur les produits et services (43%), sur la stratégie (37%), le management et le climat de travail (40%), voire des informations confidentielles (29%). Les appréciations négatives restent marginales, ne dépassant pas 7% des cas.

Des chartes informatiques méconnues

Face à la généralisation des réseaux sociaux, 42% des dirigeants affirment avoir une charte régissant leur utilisation. Mais un tiers des salariés déclarent ne pas connaître un tel document. D'ailleurs, 60% des managers et 69% des collaborateurs estiment la formation et l'information en la matière inexistantes.

Les salariés ont pourtant intérêt à prendre soin des contenus qu'ils publient sur la Toile. Dans de nombreuses affaires où ils critiquaient leur entreprise, cette dernière obtenait gain de cause. Ainsi, le 12 février 2014, la Cour d'appel arguait que "le caractère totalement privé d'une conversation engagée sur un compte Facebook peut être discuté dès lors qu'elle peut être partagée".

> Travail : peut-on tout dire sur les réseaux sociaux ?

le 06/10/2014

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies