La métallurgie continue de recruter dans le Nord

L'industrie métallurgique a certes réduit ses embauches, mais elle n'a pas totalement gelé ses recrutements. Dans la région Nord-Pas-de-Calais, le secteur a évalué ses besoins à 6000 embauches dans les cinq ans à venir, mais il doit redorer son image pour attirer du personnel qualifié.

L'industrie métallurgique en France souffre comme tous secteurs du ralentissement économique. Pourtant il reste des besoins en main d'oeuvre. Le Groupement des Fédérations Industrielles (GFI) les a évalués à 100.000 personnes par an dans tout la France, dont 30.000 ingénieurs et cadres. Au niveau régional, la part des entreprises prévoyant de recruter, tous secteurs confondus, reste encore supérieure à la moyenne dans l'industrie métallurgique, malgré un recul important.

Selon le président le l'UIMM Flandre Maritime, les besoins pour la seule région Nord-Pas-de-Calais sont estimés à plus de 6000 embauches sur les cinq prochaines années. Principalement sur des postes de techniciens de maintenance et d'agents de maitrise, des domaines d'activités régulièrement en pénurie. Les besoins sur ces deux types de postes en Nord-Pas-de-Calais sont évalués à environ 500 embauches cette année. Chaudronniers (voir nos offres à ce poste), soudeurs (voir nos offres), et techniciens en mécanique et en usinage comptent également parmi les profils les plus recherchés.

 

> Redorer son image

Mais la filière métallurgique souffre d'un déficit d'images, notamment auprès des jeunes, et elle n'attire plus. Considérant cette problématique, l'UIMM a développé sa politique de formation. Elle a mis en place plusieurs programmes visant à valoriser la profession comme l'opération "Bravo l'industrie" dans les lycées et les collèges ou à l'université, ou le site web le-meilleur-est-avenir.com. La branche a également étoffé son offre de formation initiale et continue et propose aujourd'hui plus de 200 CQPM (Certificats de Qualification Paritaire de la Métallurgie) dans 20 domaines d'activités différents.

L'objectif est de créer des passerelles entre les différentes filières de la métallurgie et faciliter la reconversion professionnelle. Pour l'industrie du Nord-Pas-de-Calais, reste à communiquer sur toutes ces opportunités pour attirer de nouvelles recrues.

le 11/06/2009

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies