La métropole lilloise attire les cadres

La métropole lilloise attire les cadres

L'emploi se porte bien dans le Nord avec Lille comme fer de lance. Matthieu Tezenas, spécialiste du recrutement de cadres et dirigeants chez Integra RH, livre les clés d'une région en plein développement.

(b)Lille est une ville économiquement attractive ?(/b)

Incontestablement, la métropole lilloise est attractive, que ce soit pour les collaborateurs ou pour l'implantation de nouvelles entreprises. En revanche, il est encore difficile d'attirer des cadres en dehors de la grande métropole lilloise.

(b)Avec l'implantation de pôles de compétitivité, il va y avoir un effet sur l'emploi ?(/b)

Il y a le projet de pôle ferroviaire et transports à Valenciennes ; en textiles techniques il y a aussi un projet relié à Saint-Etienne et Lyon dont le pilotage est assuré par la Région Nord. Mais pour l'instant, on en est aux balbutiements. A terme, il y aura un impact, des synergies vont se développer entre les deux régions et cela va créer des emplois tant de main-d'oeuvre qu'en R&D, marketing, etc.

(b)Vers quels secteurs porteurs la région va-t-elle s'orienter ?(/b)

On s'oriente vers des métiers de services, de distribution et de logistique. C'est une tendance très forte chez nous. En ce moment, on parle beaucoup de Havre 2000 avec l'inauguration du port. Nous avons des actions similaires du côté de Dunkerque et de Delta 3 avec une forte densité de construction de bâtiments à destination logistique. Soit pour du flux grand import Europe, soit du flux monde pour du transit, avec également des capacités auprès de la distribution régionale. Pour les services, c'est essentiellement les services aux entreprises avec par exemple, une tertiarisation des activités de maintenance qui sortent des entreprises pour aller vers l'extérieur.

(b)Chez les cadres, quels sont les profils les plus difficiles à trouver ?(/b)

Les profils export, tout ce qui demande un grand nombre de déplacements à l'étranger. Ensuite, sur des profils plus pointus et rares, notamment dans l'automobile, des experts sur certains types de process. Dans la grande distribution, il n'y a pas forcément beaucoup de candidats pour les postes de chefs de produits sur des marchés complexes et techniques. Dans le secteur de la mode et de la lingerie-corseterie, il manque également des chefs de produits. C'est étonnant parce que ce sont des activités traditionnelles dans la région.

(b)Les candidats que vous recevez viennent de toutes les régions ?(/b)

Il y a des candidats de Montpellier, de Toulouse, de partout en France. Lille a fait évoluer très positivement son image et agit pour que toute la région suive ce mouvement. De fait, nous avons une provenance de candidats très diversifiée. C'est une ville qui permet à une famille de trouver un cadre de vie agréable ; l'habitat du nord est majoritairement un habitat de maisons et les prix de l'immobilier, même s'ils ont flambé ces dernières années, restent raisonnables. Il y a de bonnes écoles, de bons lycées, cela permet aux enfants de continuer dans des études secondaires et supérieures, c'est un très bon compromis pour tout le monde.

(b)Avez-vous un conseil à donner aux candidats qui veulent s'installer à Lille ?(/b)

Il y a une structure qui s'est montée en relation avec l'Apim (Association de promotion de l'industrie dans la métropole), elle édite régulièrement un guide pour aider les cadres à s'installer dans la région avec toutes les bonnes adresses (www.apim.com).

le 05/04/2006

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies