L'accès au Droit Individuel de Formation se démocratise

Le Droit Individuel de Formation commence à entrer dans les moeurs des entreprises. En 2006 plus de 90% des entreprises ont reçu des demandes de la part de leurs salariés.

Le GARF (Groupement des Acteurs et Responsables de Formation) et la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle) ont mis en place un "baromètre DIF" destiné à apprécier l'évolution et les perspectives du Droit Individuel à la Formation. Les premiers résultats de ce baromètre montrent que la réforme instituant le droit individuel à la formation est aujourd'hui bien comprise des entreprises : 94% d'entre elles ont communiqué sur le DIF auprès de leurs collaborateurs et 70% l'évoquent lors des entretiens annuels. Résultat, en 2006, 90% des entreprises ont reçu des demandes de formation. Et trois quarts des sociétés sollicitées n'ont jamais refusé ces demandes.

Les secteurs les plus concernés par les demandes de formation sont l'industrie, la banque et les assurances. Les langues et l'informatique représentent plus de 70% des actions DIF réalisées par les organismes de formation. Juste devant les formations spécifiques à un métier (15%) et les formations au développement personnel.

A la lecture de ce baromètre, les responsables et les organismes de formation souhaitent encore poursuivre les efforts d'information et de communication, notamment auprès des responsables de formation et des salariés. Ils préconisent également d'assouplir la gestion administrative et harmoniser les conditions d'éligibilité et de gestion du DIF.

le 23/02/2007

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies