L'agriculture : des métiers à saisir en 2009

L'agriculture : des métiers à saisir en 2009

Le secteur de l'agriculture continuera de recruter "durablement" en 2009 et le fait savoir via une grande campagne sur ses métiers. L'objectif : susciter des vocations chez les plus jeunes.

Alors que la crise financière mondiale met à mal de nombreux secteurs de l'économie, les intentions d'embauche du secteur agricole ne fléchissent pas. L'enquête annuelle Ifop-FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats des Exploitants Agricoles) intitulée "L'emploi dans les exploitations agricoles en 2008" révèle que la plupart des emplois proposés seront durables. En d'autres termes, l'augmentation de la productivité sur le long terme nécessite des embauches en CDI et à temps plein. La part du temps plein dans les intentions d'embauche en CDI en 2009 est de 70% contre 62% en 2008. Et les embauches saisonnières sont toujours aussi massives : 16% des exploitants comptant réaliser des embauches en CDD prévoient près de 10 embauches par exploitation dont les trois quarts à temps plein.

> Un secteur très ouvert

Le secteur de l'agriculture parie également sur un atout : l'accessibilité au plus grand nombre. Il faut savoir que 9 employeurs sur 10 n'exigent aucun diplôme et les deux tiers ne demandent pas d'expérience. Et même si 47% des intentions d'embauche en CDI visent des postes qualifiés, 37% des employeurs se déclarent ouverts à l'embauche de candidats sans expérience. Les employeurs misent donc beaucoup sur les qualités du salarié et selon l'étude, les plus attendues pour exercer un emploi en CDI sont l'implication et la motivation dans le travail, le sens de l'initiative et l'autonomie, ainsi que la maitrise technique et l'habileté dans le travail.

> En manque de main d'oeuvre

Pourtant, malgré tous ces atouts, le secteur fait face à des difficultés de recrutement. La faute aux clichés qui ont la vie dure : des métiers mal payés, trop physiques, difficiles... Du coup, 38% des employeurs recrutent parmi leurs proches ou leurs amis, et 23% grâce à leurs relations professionnelles. Pour la part restante, ils font appel aux CFA, écoles, universités ou à l'ANPE pour 9%. Pour pallier à ce problème, la FNSEA a donc lancé une grande campagne de communication sur le thème "L'agriculture, des métiers à la mode" afin de rajeunir son image. L'objectif est de cibler les jeunes et il est urgent de susciter des vocations, car "dans les 8 ans qui viennent, une tranche d'âge importante va partir à la retraite et, ainsi, environ 50 % des entreprises vont changer de mains !" selon Claude Cochonneau, président de la Commission nationale Emploi de la FNSEA, sur le site web de la Fédération.

le 18/02/2009

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 600 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies