L'alternance, voie privilégiée vers le secteur bancaire

L'alternance, voie privilégiée vers le secteur bancaire

En septembre 2011, Frédéric Oudéa, Président de la Fédération Bancaire Française, signait une convention avec Nadine Morano, Ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle. L'objectif est de poursuivre les efforts des banques en matière d'alternance. Fin 2010, les banques accueillaient 8290 alternants de niveau Bac à Bac+4, qu'elles ont formé en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage.

De nouveaux efforts en faveur de l'alternance
Cette nouvelle convention "formalise et renforce"  le recours à l'alternance dans le secteur bancaire autour de plusieurs axes majeurs parmi lesquels : la mise en place d'un nouveau parcours en alternance lors de la deuxième année de BTS-banque, un effort de recrutement supplémentaire en alternance pour les publics peu qualifiés ou connaissant de difficultés particulières d'insertion, de nouvelles filières seront développées en rapport avec les cursus métiers existants... L'objectif est également d'augmenter le nombre d'alternants de +5% pendant trois ans dans l'enseignement supérieur. A noter que le site internet de l'Observatoire des métiers de la banque créera prochainement une rubrique spécifique à l'alternance.

Intégrés comme les autres
Le secteur bancaire affectionne en effet particulièrement les jeunes : 65% des embauchés de 2009 avaient moins de 30 ans. 15 à 20% d'entre eux sont recrutés en CDI dès le premier emploi, après avoir fait leurs études en alternance. Pour les banques, l'alternance constitue un véritable vivier de potentiels à qui elles peuvent transmettre leurs valeurs et toutes les ficelles du métier. Les alternants sont ainsi considérés comme des collaborateurs à part entière dès leur arrivée. Sans oublier que ce dispositif met également en valeur les tuteurs amenés à former les jeunes et à transmettre leurs savoirs. 

Des postes variés à la clef
Parmi les profils les plus prisés en alternance, on retrouve ceux qui suivent un BTS Négociation Relation Client ou Management des Unités Commerciales (NRC, MUC), une Licence professionnelle de Banque, un Master (Master Banque, Finance, Gestion de Patrimoine) ou une Ecole de Commerce. Les alternants sont amenés à occuper des postes en agence de chargés d'accueil, conseillers commerciaux ou conseillers de clientèle particuliers ou professionnels...
Même chose pour les alternants de plus de 26 ans, mais pour eux, les débouchés sont moins aisés. La loi obligeant l'employeur à les payer à 100% du smic, ils ont en conséquence plus de difficultés à trouver leur entreprise d'accueil. Toutefois, dans une optique de promotion de la diversité, les banques ont tout intérêt à embaucher tous types de candidats. Aujourd'hui, environ 1/3 des postes disponibles dans les banques le sont en alternance. De quoi ouvrir de belles perspectives. 

le 25/11/2011

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 700 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies